Frank and Doris Miller commercialiser les cages de chasteté de la gamme CB-X, comme la CB-6000
Frank and Doris Miller

Orig­i­naires du comté de Car­bon, Doris et Frank Miller diri­gent une entre­prise en plein essor qui fab­rique la gamme de cages de chasteté mas­cu­line, CB-6000. Ces cade­nas pour pénis de haute tech­nolo­gie, en plas­tique trans­par­ent, garan­tis­sent à la Key­hold­er que les organes géni­taux du por­teur restent en sécu­rité pen­dant les péri­odes non sur­veil­lées. A.L. Enter­pris­es, Inc. a récem­ment démé­nagé de Price pour le cli­mat des affaires plus libre de Las Vegas, mais ses avis de brevet con­tin­u­ent d’animer les pages busi­ness des quo­ti­di­ens de l’Utah. City Week­ly a inter­rogé Doris sur leur busi­ness de la chasteté mas­cu­line.

Comment avez-vous décidé de vous lancer dans le business de la chasteté masculine ?

Trop sou­vent lors de ses voy­ages d’affaires, mon mari, Frank, a vu des hommes enlever leurs alliances, et men­tale­ment rede­venir céli­bataires une fois qu’ils étaient loin de chez eux. Cela aurait pu être évité s’ils por­taient un appareil de chasteté et que leurs femmes avaient la clé. Frank a eu l’idée de la chasteté mas­cu­line il y a env­i­ron 14 ans, alors que nous viv­ions à Las Vegas. Bien sûr, j’ai pen­sé qu’il avait per­du la tête, mais après l’avoir vu tra­vail­lé sur des pro­to­types pen­dant six mois, j’ai réal­isé que c’était une idée fan­tas­tique. J’ai sug­géré que nous pre­nions un mois de con­gés sab­ba­tiques pour tester sur le marché sa con­cep­tion.

Quelle est votre principale clientèle ? Des femmes jalouses ?

Notre ligne révo­lu­tion­naire de pro­duits est com­mer­cial­isée à l’attention des ama­teurs de fétichisme, mais aus­si des cou­ples qui cherchent à accroître leur intim­ité et leur sens de l’aventure. La cible de clien­tèle est diver­si­fiée. Le pro­duit séduit des hommes et des femmes. Une idée fausse est que nos pro­duits ne sont achetés que pour cor­riger un mari indis­ci­pliné. En réal­ité, la majorité des clients qui achè­tent un dis­posi­tif de chasteté mas­cu­line se divisent en deux groupes prin­ci­paux : les adeptes de fétichisme ou les cou­ples intéressés pour élargir leurs expéri­ences sex­uelles avec le « jeu de la chasteté ». Le jeu de la chasteté peut raviv­er l’étincelle et l’excitation dans une rela­tion qui serait stag­nante. Les clients qui utilisent nos pro­duits dans les cas d’infidélité trou­vent que la chasteté mas­cu­line une aide pour retrou­ver la con­fi­ance dans le cou­ple. Nos pro­duits ont été util­isés dans le domaine médi­cal et sont actuelle­ment testés pour traiter des hommes atteints de dys­fonc­tion érec­tile.

Pourquoi avez-vous déménagé votre entreprise à Las Vegas ?

Pour plusieurs raisons : le con­seil munic­i­pal de The Price nous a accordé un per­mis d’exploitation cepen­dant nous avions l’interdiction d’avoir une vit­rine et de faire de la vente au détail dans nos locaux. Nous voulions éten­dre notre activ­ité et ne pas devoir gér­er les prob­lèmes à l’octroi d’une licence. Aus­si, Las Vegas est un emplace­ment idéal pour les salons pro­fes­sion­nels, les douanes, la com­mu­ni­ca­tion, et en général, il y a aucune restric­tion inutile.

Pourquoi vos produits sont-ils en plastique transparent ?

Frank l’a conçu en poly­car­bon­ate, de sorte qu’un homme qui voy­age pour­rait la porter et pass­er les por­tiques de sécu­rité des aéro­ports sans qu’elle soit détec­tée.

Comment la Keyholder peut-elle s’assurer que le porteur n’a pas falsifié la serrure ?

Les ver­rous en plas­tique numérotés peu­vent être facile­ment coupés et enlevés. Si le por­teur fait cela, il ferait mieux d’avoir une réponse crédi­ble et sérieuse à don­ner à sa Key­hold­er. Là où il y a de l’honneur, il y a de la chasteté !
Morgane
C’est mon petit-ami qui m’a fait découvrir la chasteté masculine lors de ma première année d’université, depuis j’en suis tombée amoureuse <3

Le jeu de la chasteté, et les choses qu’il me permet de faire aux garçons *ahem*, je veux dire avec les hommes est si érotiquement excitant pour moi. La chasteté masculine sous contrôle féminin, j’y pense, j’en rêve et je le fais tout le temps, c’est une véritable obsession :D