Le principe d’un dis­posi­tif de chasteté est sim­ple et red­outable­ment effi­cace. Cela con­siste à empris­on­ner le pénis de l’homme pour lui inter­dire d’avoir des rap­ports sex­uels ou de se mas­turber.

Il existe un vaste choix de dis­posi­tifs allant de la cage en cuir à la cein­ture de chasteté en aci­er. Selon le mod­èle, ils sont plus ou moins con­fort­a­bles, dis­suasifs et effi­caces. À moins d’avoir un mod­èle sûr, aucune ne garan­tit la chasteté à 100 % et seuls les pro­duits rel­a­tive­ment coû­teux per­me­t­tent un port sur le long terme.

La chasteté mas­cu­line au sein du cou­ple est avant tout un jeu d’esprit basé sur la volon­té des pro­tag­o­nistes. Un jeu dans lequel mon­sieur remet de façon con­sen­tie le con­trôle total de ses orgasmes à sa parte­naire. Cette dernière, sera la seule à avoir le priv­ilège de lui accorder — ou pas — un orgasme, selon ses envies.

Pré­cisons, tout de même, que la chasteté au sein du cou­ple est con­sen­tie par les deux parte­naires. De plus, il est absol­u­ment impens­able de forcer quiconque à porter un tel objet con­tre son gré. Effec­tive­ment, pour le met­tre en place, cela néces­site au min­i­mum la col­lab­o­ra­tion du por­teur. Il serait égale­ment facile, pour le por­teur, de s’en sépar­er. Les mod­èles en plas­tique sont destruc­tibles à mains nues et aucun cade­nas ou ser­rure ne résis­teront à quelques out­ils et un peu de patience.

En fin de compte, la cage de chasteté peut-être perçue comme un objet sym­bol­ique plutôt que véri­ta­ble­ment effi­cace. Dans ces con­di­tions, vous pour­riez vous deman­der s’il est vrai­ment néces­saire d’utiliser un dis­posi­tif de chasteté. Dans un pre­mier temps, nous nous intéresserons aux raisons que vous pour­riez avoir pour ne pas utilis­er en utilis­er un. Ensuite, nous nous pencherons sur les raisons pour lesquels vous pour­riez vouloir utilis­er un dis­posi­tif de chasteté.

La chasteté sur l’honneur

Vous pou­vez choisir de ne pas utilis­er de dis­posi­tif de chasteté. Com­muné­ment, appel­er la chasteté sur l’honneur ou le « sys­tème sur l’honneur » par les cou­ples ayant choisi cette voie-là. Si vous décidez de ne pas utilis­er de dis­posi­tif, vous aurez besoin d’avoir la foi com­plète qu’il ne triche pas.

Une des raisons qui vous incite à ne pas utilis­er un dis­posi­tif est que cela peut-être embê­tant à gér­er. Il vous fau­dra la retir­er, la remet­tre en place et bien évidem­ment vous serez respon­s­able des clés.

Il y a aus­si la dépense d’un dis­posi­tif à pren­dre en compte. Bien qu’il existe des mod­èles « stan­dards » peu coû­teux sur le marché, ceux-ci peu­vent ne pas répon­dre à vos attentes en ter­mes de qual­ité ou de fia­bil­ité. Dans quel cas vous devrez inve­stir dans un mod­èle sur mesure, beau­coup plus coû­teux.

Il y a un autre avan­tage à être sur l’honneur, au début du moins : pass­er des bonnes nuits. Effec­tive­ment, la plu­part des dis­posi­tifs de chasteté deman­dent une phase d’adaptation, notam­ment vis-à-vis des érec­tions involon­taires. De sur­croît, ajoutez à cela la frus­tra­tion des pre­miers dénis d’orgasme et vous avez la recette de quelques nuits blanch­es qui risquent de vous fatiguer plus que de rai­son, voire vous décourager.

La chasteté avec un dispositif

Vous pour­riez vous deman­der s’il est vrai­ment néces­saire d’utiliser un dis­posi­tif de chasteté. Et bien, nous allons voir quelques raisons pour lesquelles vous pour­riez vouloir en utilis­er un.

Pour com­mencer, s’il vous l’a demandé, c’est qu’il a fan­tas­mé à ce sujet. Il veut que vous gardiez son pénis enfer­mé. Dans son esprit, vous êtes la par­faite Key­hold­er. Il veut jouer avec vous ce jeu de con­trôle, de taquiner­ie et de refus d’orgasme.

En out­re, l’utilisation d’un dis­posi­tif de chasteté ajoutera une dimen­sion physique qui peut être néces­saire chez la plu­part des hommes. En ver­rouil­lant matérielle­ment l’accès à son pénis, vous ren­dez con­cret ce jeu d’esprit qui pour­rait lui paraître abstrait.

Lui faire porter une cage lui don­nera un rap­pel con­stant que vous êtes la seule per­son­ne respon­s­able de ses orgasmes. Dans la plu­part des cas, ceci est exci­tant pour un homme. Il pren­dra con­science de chaque élance­ment de chaque érec­tion qu’il obtient nor­male­ment dans la journée, qui pour­rait autrement pass­er inaperçue. Ces sen­sa­tions seront comme un pro­longe­ment sym­bol­ique de la main de la parte­naire, sig­nifi­ant à l’homme qu’elle a en per­ma­nence le con­trôle non seule­ment de ses organes, et égale­ment de ses érec­tions. Tout comme la pra­tique de la chasteté, le déni d’érection est une chose exci­tante pour de nom­breux hommes.

De plus, il sera excité plus sou­vent sim­ple­ment parce qu’il porte un dis­posi­tif de chasteté. Il agi­ra comme un rap­pel con­stant qu’il ne peut même pas se touch­er lui-même à moins que vous n’enleviez le dis­posi­tif. Ain­si, en le plaçant dans un dis­posi­tif de chasteté, vous avez déjà com­mencé le proces­sus de Tease & Denial. Un dis­posi­tif de chasteté empêchera votre parte­naire de se mas­turber quand qu’il en a envie.

Mais au-delà de tout cela, l’utilisation d’un dis­posi­tif est un puis­sant piment pour inten­si­fi­er le jeu.

Je tiens à con­trôler ses orgasmes, pas néces­saire­ment l’accès à sa queue.
Bien que le con­trôle de l’accès à sa queue et de ses érec­tions soit un joli bonus.

Le convaincre de porter une cage de chasteté

Porter une cage de chasteté n’est certes pas un acte anodin et l’on peut penser qu’il est très dif­fi­cile, voire impos­si­ble de con­va­in­cre un homme qui n’a jamais enten­du par­ler de l’ustensile de s’engager dans cette voie.

Vous serez bien sûr un peu inquiète — et s’il n’aimait pas du tout l’idée et l’objet et se braquait ? —, mais ne vous lais­sez pas envahir par le stress : présen­tez-lui l’affaire comme un jou­et sen­suel et sex­uel, la plu­part des hommes sont curieux et joueurs et ne recu­lent jamais devant une fan­taisie éro­tique, surtout si elle émane de leur com­pagne..

Beau­coup d’hommes se plaig­nent du peu d’initiative ou d’imagination éro­tique de leur com­pagne, alors soyez bien per­suadée que votre ini­tia­tive lui fera porter un regard chargé d’un intérêt accru.

Choisir une cage de chasteté ?

Vous avez décidé d’utiliser une cage de chasteté ?

Félic­i­ta­tions ! Mais, avant de franchir le pas, je vous con­seille de lire cet arti­cle sur la CB 6000. Vous y trou­verez quelques con­seils pour choisir votre pre­mière cage et décou­vrir ou inten­si­fi­er votre pra­tique de la chasteté mas­cu­line.

D’autres con­seils pour choisir une cage de chasteté : lisez « Choisir et acheter une cage de chasteté. »

Cela peut sem­bler para­dox­al, mais l’homme se sen­ti­ra plus à l’aise dans une cage au tube court. En effet, il aura l’avantage de brid­er toute érec­tion en la refré­nant dès que les pre­miers symp­tômes d’excitation se man­i­fes­tent.

2 Commentaires

  1. Bon­jour
    Mon épouse qui est aus­si ma maîtresse préfère de loin aus­si me laiss­er chaste sans cage.
    La con­fi­ance est impor­tante et après essai on peut jouir en cage donc pour ce sujet ça ne sert a rien, elle a bien sûr essayé.
    De plus elle peut se servir de mon sexe à sa guise, le bran­ler, le touch­er, le sucer, le frap­per.
    Elle m’autorise aus­si la péné­tra­tion et de me voir en transe dans ces instants là, la cou­vre de bon­heur.
    On a fait les deux, la cage pro­cure un con­fort moral pour le frus­tré tan­dis que la cage un con­fort physique.
    Aujourd’hui, sauf cas par­ti­c­uli­er, je suis chaste sans cage, je dois d’autant plus respecter mon engage­ment vis-à-vis de celle que j’aime, avoir la barre au ven­tre du désir pour l’autre, trou­ver le matin des tâch­es sur les draps, car ça débor­de sont des preuves pour l’autre.
    À cha­cun ses désirs, mais croire que si l’homme est en cage il ne fera plus rien est un leurre.