En soit, sachant que c’est à nous, mesdames, de décider. La durée pendant laquelle il devra attendre son prochain orgasme est celle que nous aurons définie comme idéale. Un point c’est tout. Seulement voilà, il y a plein d’éléments qui font que décider n’est pas forcément si facile.

D’abord, il semble souffrir de l’attente, il peut dormir moins bien, parfois être irritable… il y a plein de raisons qui nous poussent à ne pas choisir un délai trop long.

D’un autre côté, c’est lui qui a mis tout ça sur le tapis (et même si ce n’est pas le cas, le chasteté est un jeu consensuel dont il accepté les règles), c’est lui qui veut vous voir lui dire « Non ! ». Si vous le laissez venir trop souvent,  vous ne lui donnez pas ce qu’il demande non plus.

Convenir ensemble de la durée de la chasteté

Avant tout, vous devez en parler. Quelle est la durée qui lui semble raisonnable ? Combien de temps pense-t-il tenir entre deux orgasmes ? … Mais attention, c’est un fantasme pour lui, ce n’est pas quelque chose de rationnel. Il peut vous dire qu’il veut rester chaste pour toujours ou même vous donner tout de suite des durées qui ne seraient pas raisonnables pour commencer.

Pour rationnaliser un peu les choses, il faut mieux en parler dans des moments particuliers ou le rationnel peut reprendre un peu le dessus dans son esprit. Juste après l’amour par exemple. Il a eu un orgasme, sa tension sexuelle est au plus bas. Il n’y a sans doute pas un moment où il sera plus rationnel pour parler de chasteté masculine.

Augmenter progressivement la durée de la chasteté

Une autre approche que l’on pourra utiliser consiste à partir progressivement du rythme actuel et d’augmenter la durée de 50% entre deux orgasmes. Si vous faites l’amour une fois tous les trois jours en temps normal, laissez le attendre quatre à cinq jours. Puis lorsque ce rythme est bien maintenu, passez à une semaine, puis une semaine et demi et ainsi de suite.

Avec l’expérience, vous pourrez alors définir une période idéale entre deux orgasmes. Globalement, il s’agit pour vous de fixer quel pourcentage de temps vous voulez que votre homme soit dans un état d’excitation.

Après un orgasme, l’excitation sexuelle de l’homme retombe pour un temps. Selon l’age et l’individu, ce temps peut aller de quelques heures à quelques jours. Alexandre met environ cinq jours, c’est une durée raisonnable pour un homme dans la trentaine. Maintenant, si je souhaite qu’il soit excité 75% du temps, c’est à dire les 3/4, je multiplie les 5 jours par 4 et j’obtiens un orgasme tous les 20 jours.

Si je voulais qu’il soit excité 50% du temps, soit 1/2, alors je lui accorderais un orgasme tous les 10 jours. Pour 90% du temps, soit 9/10, ça ferait 5 fois 10 = 50 jours …

Dans tous les cas, il y a deux points qu’il ne faut jamais oublier :

  • C’est vous qui décidez et non pas lui.
  • Même si il prétend le contraire sur le moment, il veut que vous lui refusiez ses orgasmes.