De l’anglais creampie, littéralement « tarte à la crème » est un terme utilisé comme synonyme d’« éjaculation interne ».

Creampie anal, après une sodomie le sperme ressort de son anusCette pratique consiste à avoir un rapport sexuel où le partenaire ne porte pas de préservatif. Pendant l’orgasme, l’homme ne se retire pas. Il éjacule dans le corps de sa partenaire, puis se retire. Le sperme finira par couler à l’extérieur de la vulve, de l’anus ou parfois de la bouche de la partenaire.

Dans l’univers de la pornographie, le creampie est souvent mis en scène par l’action du sperme qui suinte de l’orifice de la partenaire, comme preuve de l’éjaculation interne. Dans certains cas, le terme creampie est utilisé non pas pour désigner une éjaculation interne, mais l’action du sperme qui coule à l’extérieur de l’orifice de la partenaire.

Dans le cas d’une éjaculation interne anale, l’expulsion de sperme porte également le nom de cum fart (pet de sperme).

Pratiques liés

Après une éjaculation sur les parties génitales de la partenaire, certains couples apprécient de pratiquer le cleaning qui consiste, pour le partenaire, à pratiquer un cunnilingus ou un annulingus à sa partenaire. Le but est de nettoyer le sperme avec sa langue.

Le jour de l’ouverture [de sa cage de chasteté], je lui fais promettre […] qu’il nettoiera lui-même le chantier qu’il aura fait dans ma petite chatte avec sa langue.

Lire le témoignage de Gaëlle.

Dans le cas d’une éjaculation interne, l’acte de sucer le sperme qui est dans le vagin est connu sous le terme de « creampie eating », celui de sucer le sperme dans l’anus est appelle « Felching ».

Dans certains cas, le partenaire peut ingurgiter le sperme d’un autre homme, c’est le cas dans les relations de candaulisme ou de cuckolding, où le partenaire peut être invité à pratiquer un cunnilingus à sa partenaire alors que son amant à éjaculer en elle.

L’action d’ingérer le sperme pour en tirer une satisfaction érotique et/ou pour sa valeur nutritive et d’autres avantages physiques ou spirituels est dénommée “séminophagie” ou “spermatophagie”