Avant de définir ce qu’est ou n’est pas la chasteté mas­cu­line, nous allons définir la chasteté en général.

Définition de la chasteté

– « Absti­nence com­plète des plaisirs char­nels. » — « La chasteté est le choix de vivre sa sex­u­al­ité, ses désirs et ses man­ques d’une manière libérante et heureuse dans ses rela­tions aux autres et avec soi-même. C’est une ver­tu. » — « La chasteté con­siste à s’abstenir de toutes pra­tiques, de toute pen­sée sex­uelle, et à faire preuve de retenue dans les plaisirs sex­uels en général. »
La déf­i­ni­tion de la chasteté varie selon les cul­tures.

Définition de la chasteté masculine

Au sein d’un cou­ple, la chasteté mas­cu­line est définie par le fait que l’homme remet de façon con­sen­tie le con­trôle total de ses orgasmes à sa parte­naire. Autrement dit, il veut que ce soit elle qui décide quand, com­ment, où, et même, s’il va avoir un orgasme. Le terme de déni d’orgasme est plus adap­té dans le sens où nous ne par­lons pas d’abstinence sex­uelle. À ce jeu, les règles sont sim­ples : c’est Madame qui décide du moment où son mari (petit ami, amant…) pour­ra avoir un orgasme. Cela com­mence et s’arrête là !

Les relations sexuelles et la chasteté masculine

Une femme en train de jouir alors que son compagnon lui faire un cunnilingus
Un homme chaste dévelop­pera une cer­taine agilité de sa langue grâce à laque­lle il sera capa­ble de vous faire jouir à coup sûr.
C’est une fausse idée que de croire que les cou­ples impliquées dans la chasteté mas­cu­line ne font plus l’amour. C’est totale­ment faux. La rai­son prin­ci­pale de pra­ti­quer la chasteté est, lorsqu’elle est abor­dée de la bonne manière par les deux mem­bres du cou­ple, qu’elle con­duit à amélior­er grande­ment l’intimité entre les deux parte­naires et, en effet, les rela­tions sex­uelles devi­en­nent vrai­ment fan­tas­tiques. Les rap­ports sex­uels ont lieu tout à fait nor­male­ment et tout aus­si régulière­ment. Sim­ple­ment, ils n’impliquent pas néces­saire­ment l’orgasme pour l’homme. Selon la façon dont les choses sont envis­agées, il se peut égale­ment que son pénis ne soit plus stim­ulé. La chasteté mas­cu­line se définit dans un large pan­el d’activités allant de l’orgasme dif­féré au refus d’orgasme per­ma­nent. Un striptease est déjà une forme de chasteté mas­cu­line dans le sens où l’homme va être de plus en plus excité, mais va devoir atten­dre jusqu’à la fin pour enfin se soulager. Le sim­ple fait de retarder l’orgasme mas­culin pen­dant les rap­ports sex­uels est déjà une forme de chasteté mas­cu­line. Retardez-le d’une nuit, ce qui n’est pas si facile, et vous entrez de plain-pied dans la chasteté mas­cu­line.

La chasteté masculine, un moyen de sauver son couple

Vous pour­rez lire ici et là que la chasteté mas­cu­line peut sauver votre cou­ple. Il n’en est rien ! Si l’autre ne vous touche plus ou qu’il vous dégoûte, si votre vie sex­uelle est au fond des oubli­ettes… bref si vous avez des prob­lèmes de cou­ples, voyez un con­seiller, par­lez, divorcez, mais, de grâce, oubliez tout à pro­pos de la chasteté mas­cu­line. Vous ris­queriez surtout de tout aggraver et de trans­former votre vie en enfer. La chasteté mas­cu­line est un jeu que l’on pra­tique dans un cou­ple qui va bien. Cette pra­tique peut amélior­er les choses parce qu’il rend l’acte sex­uel plus cérébral pour l’homme et que cela l’aide à mieux com­pren­dre sa femme à ce niveau. Mais on ne peut amélior­er que ce qui a le poten­tiel pour l’être.

La chasteté masculine implique une relation de domination/soumission

Les extrémistes de la chasteté et des jeux de domination/soumission vous diront que la chasteté mas­cu­line n’est ouverte qu’aux cou­ples dans lesquels la femme est dom­i­nante. Il n’en est rien, vous pou­vez bien sûr établir un jeu de D & S et inclure la chasteté dedans, mais cela n’est en rien une néces­sité. Si la chasteté mas­cu­line est par­tie inté­grante de la dom­i­na­tion ou de la supré­matie fémi­nine, le con­traire n’est pas vrai. Si la nuit tous les chats sont gris, tout ce qui est gris n’est pas un chat. La chasteté mas­cu­line n’implique pas néces­saire­ment une rela­tion de Dom­i­na­tion & Soumission.

Le dispositif de chasteté masculine

La chasteté est une ver­tu. Par­tant de ce principe cer­tains cou­ples ont fait le choix de pra­ti­quer la chasteté mas­cu­line ou le con­trôle des orgasmes mas­culins en choi­sis­sant ce que j’appelle le « sys­tème sur l’honneur », dans ce cas, l’homme est main­tenu chasteté par sa pro­pre volon­té. Une keyholder souriante qui tient dans ses mains une CB-6000Cepen­dant, nul n’est à l’abri d’une faib­lesse, c’est pourquoi il existe de nom­breux cou­ples qui pra­tiquent avec le recours d’un dis­posi­tif de chasteté, comme une cage ou une cein­ture. Cer­tains le ver­ront comme une con­trainte ou comme un objet de soumis­sion. Voyez-le, plutôt, comme un acces­soire qui apporte une aide pré­cieuse à l’homme dans le con­trôle de ses pul­sions et dans le but de prévenir qu’il se donne lui-même un orgasme. Rap­pelez-vous, aus­si, que le dis­posi­tif de chasteté en lui-même est un rap­pel con­stant que sa sex­u­al­ité est entre les mains de la per­son­ne qui détient la clé (vous). À elle seule, c’est une excel­lente rai­son d’utiliser un dis­posi­tif de chasteté.

Votre couple et la chasteté masculine

Pour définir la chasteté mas­cu­line au sein de votre cou­ple, gardez à l’esprit que c’est un jeu sex­uel entre adultes con­sen­tants, un jeu qui peut être sérieux et pas néces­saire­ment con­finé à la cham­bre à couch­er. Chaque cou­ple expéri­mentera, met­tra en place les pra­tiques et défini­ra les règles qui lui con­vient et au dia­ble celui qui vous dira que votre façon de faire n’est pas la bonne si mal­gré tout elles vous satisfassent.