Voici une petite astuce toute sim­ple, mais très effi­cace qui s’adresse plutôt à ces dames. Afin de garder votre con­joint dans un état d’excitation per­ma­nent, il suf­fit de jouer avec ses organes sex­uels et de ne pas le laiss­er jouir. Mais on oublie sou­vent que le cerveau est, sans doute, l’organe sex­uel le plus puis­sant et le plus intéres­sant de tous. Jouer avec cet organe n’est pas très com­pliqué et cela peut s’avérer très effi­cace. Pour réalis­er cette astuce, il vous faut savoir quels sont les fan­tasmes de votre con­joint. Un fan­tasme n’est pas for­cé­ment quelque chose qu’il aimerait vivre, mais c’est assuré­ment quelque chose qui le fait mon­ter aux rideaux lorsqu’il y pense. Beau­coup d’hommes fan­tas­ment sur le fait de voir leur parte­naire avoir des rela­tions sex­uelles avec une per­son­ne tierce. Si vous utilisez ce fan­tasme, vous avez toutes les chances de touch­er un point par­ti­c­ulière­ment sen­si­ble. Il ne s’agit pas de le réalis­er, juste de faire allu­sion, au bon moment, à son fantasme.  Nous venions de faire l’amour, nous avions util­isé des tech­niques un peu nou­velles et, bien sûr, je ne l’ai pas lais­sé jouir. Tant et si bien qu’il étais tout aus­si excité à la fin qu’au début (si ce n’est plus). Et, c’est à cet instant où nous avions calmé nos ardeurs et où il com­mençai à retrou­ver la rai­son que je lui dit, d’un air inno­cent : « il faudrait que j’essaye cela avec un autre homme pour voir si ça lui fait le même effet. »

Com­bi­en de temps croyez-vous qu’il a fal­lu à son pénis pour retrou­ver toute sa rigid­ité ? Com­bi­en d’images sont passées dans son esprit à cet instant pré­cis ? Et, dans quel état il se retrou­vai après avoir enten­du cela ?

Je peux vous assur­er que l’effet a été ful­gu­rant. Bien sûr, il n’est pas ques­tion de le faire, mais sim­ple­ment de le dire au bon moment. Un petit effort pour de grands résultats.