Elle a pris la cein­ture de chasteté, me l’a mise. Elle a fer­mé le cade­nas, j’ai enten­du ce clic dont je me sou­viendrai toute ma vie. C’était il y a trois ans. Depuis je n’ai jamais pu retir­er ma cein­ture de chasteté.

Si vous vous intéressez à la chasteté mas­cu­line, vous avez sans doute déjà lu ce genre d’histoires sur les forums et les blogs divers et var­iés. Ce sont des his­toires, des fan­tasmes. Des gens met­tent en textes leurs désirs et les parta­gent sur inter­net. Par­fois, ils ont l’honnêteté de vous dire qu’il s’agit de fic­tion, mais il en est égale­ment qui vous tien­dront que tout est vrai. Qu’ils sont enfer­més dans des cages de chasteté con­tre leur gré ! Et ce mal­gré le fait qu’il leur suf­fit d’un peu de patience et de quelques out­ils pour retrou­ver la lib­erté.

Non, le fait est que lorsqu’un homme est enfer­mé dans une cage de chasteté, il l’est de son plein gré. Et unique­ment de son plein gré. C’est même un proces­sus assez long en soi. Même lorsque vous avez acheté une cage de chasteté, il vous faut encore vous y faire, la porter un peu plus chaque jour, dormir avec (ce qui n’est vrai­ment pas le plus facile) et vous y habituer jusqu’au moment où vous vous sen­tez mieux avec que sans.

Une cage de chasteté est comme une paire de chaus­sures, il faut du temps pour s’y faire. Au début, elle peut même vous bless­er. Dans les pre­mières heures, elle est con­fort­able. Puis une atroce douleur dans les tes­tic­ules vous réveille en pleine nuit, une irri­ta­tion ici, une coupure là…

APPRIVOISER LA CAGE

Une fois votre cage reçue, portez-la quelques heures par jour. N’en faites pas trop, laiss­er votre corps s’habituer. Puis portez-la une nuit entière. Ne brusquez rien, cela ne sert à rien. D’abord, vous n’avez pas besoin d’une cein­ture de chasteté pour être chaste, c’est un acces­soire pour vous aider, ce n’est pas la final­ité en soi. Ensuite, vous la porterez peut-être pour le reste de votre vie, cela vaut bien la peine de pass­er quelques semaines pour vous y habituer.

Du fantasme de la cage de chasteté, ce couple ose la chasteté masculine contrôlée
Un moment “clé” qui mar­quera votre rela­tion

Quand vous pour­rez la porter une semaine entière, 24/7 sans éprou­ver de gêne. Alors vien­dra le moment de con­fi­er la clef à votre parte­naire. Vous pou­vez faire cela lors d’un repas en amoureux, vous pour­riez lui offrir un col­lier (beau le col­lier) avec la clef en pen­den­tif. C’est un moment impor­tant parce que fort. La cage de chasteté est le sym­bole de votre nou­veau mode de vie, la clef qu’elle portera autour du cou en est l’image extérieure.

2 Commentaires

  1. Nous n’avons pas procédé de la sorte.
    Dès la pre­mière sec­onde, c’est elle qui a pris le cade­nas et les clés en charge. La clé de sec­ours bien sécurisée, et la clé « régulière » sous sa stricte sur­veil­lance.
    Le retrait du cade­nas est son rôle. Jamais je n’ai la clé pour le retir­er, c’est elle qui s’en charge unique­ment et qui le repose aus­si exclu­sive­ment. Je me charge unique­ment de me remet­tre en cage dès qu’elle n’a plus besoin de mes ser­vices.
    Mais c’est vrai, la cage de chasteté a mod­i­fié notre vie sex­uelle et l’a épanoui d’une manière incroy­able. Aucun retour en arrière n’est pos­si­ble main­tenant, autant pour elle que pour moi.

  2. J’ai une cage de chasteté, mais per­son­ne pour garder les clés et donc pas d’intérêt pour la met­tre.
    Je voudrais être sous le con­trôle d’un femme dom­i­nante et je suis prêt à lui con­fi­er les clés et me soumet­tre à ses exi­gences, com­ment puis-je trou­ver une telle per­son­ne ?