Dans les forums d’Alister, sur le sujet « Faut-il partager ses fantasmes à son partenaire ? » une lectrice est intervenue en postant un message étonnant, ce qui a donné suite à une conversation intéressante.

Charlotte s’interroge au sujet du fantasme de son mari :

Mon mari vient de me raconter son fantasme qui est que j’enferme sa virilité dans une petite cage. Il m’a dit que c’était un fantasme ordinaire chez les hommes, mais je n’en ai jamais entendu parler.

Je lui ai demandé pourquoi il voulait que je le fasse et il m’a répondu qu’il pensait qu’il serait sexy de me laisser avoir le contrôle de sa sexualité et de décider quand il serait libéré. Pour l’en dissuader, je lui ai dit : « Ouais ? Et si je ne te laisse pas sortir pendant toute une semaine ! » Il a répliqué : « Que ce serait ma décision », puis il a ajouté : « Mais, beaucoup de femmes gardent leurs hommes enfermés pour beaucoup plus longtemps que cela ».

Est-ce une blague ou dois-je le prendre au sérieux ? Tout avis sera le bienvenu.

Ignorant tous de ce fantasme, j’essaie d’en savoir un peu plus : « Est-ce qu’il vous a précisément expliqué pourquoi il aime ça ou quels aspects l’excitent ? Est-ce que le SM l’excite ? L’idée d’être restreint ? Quelque chose de plus profond ? », et je lui propose de publier un article avec sa question.

Elle précise :

Oh, je ne pense pas qu’il soit vraiment dans le SM ou quoi que ce soit de bizarre… à moins que vous considériez qu’attacher occasionnellement son partenaire avec des foulards en fait parti.

Mathilde, une autre lectrice lui a répondu :

Oh, ce n’est pas une blague, c’est bien réel. Longtemps confinée aux pratiques BDSM, la chasteté masculine s’est étendue à une plus large population et devient une pratique populaire.
J’en ai tout d’abord entendu parler sur FoxNews, étonnamment. Une collègue fait cela avec son mari. Elle porte une clé sur son collier. Quand je l’ai questionné au sujet de cette clé, elle m’a répondu : “Tu ne veux pas savoir”. J’ai insisté et elle m’a répondu que c’était la clé de la cage de chasteté de son mari. Quand elle m’a dit ça, j’étais tellement troublé que j’ai failli trébucher en sortant de la salle de pause. Mais, je dois admettre que ça m’a bien rendue curieuse…

Vanessa quant à elle voudrait en savoir plus  :

Moi aussi je veux en savoir plus sur ce fantasme de la cage. Je pense que nous avons tendance à trop sous-estimer nos hommes qui ont des désirs plus complexes et plus sensibles que nous pouvons le penser. Mon petit-ami était pratiquement en larmes quand il a tenté de me convaincre d’utiliser un certain jouet sur lui que je ne voulais pas essayer.

J’aimerais que la conversation se poursuive, alors si l’une d’entre vous a essayé cela ou si un homme est intéressé, faites-le-nous savoir dans les commentaires.

FANTASME CONCRÉTISÉ !

Les fantasmes peuvent apporter du piquant dans l’imaginaire sexuel et sont un moyen naturel de stimuler la libido. Il peut être très émoustillant et bénéfique de les évoquer dans le creux de l’alcôve lors des jeux amoureux. Les fantasmes deviennent alors un piment savoureux à consommer à deux sans modération. Ils permettent de parfumer à l’envi les menus amoureux de tous les jours, voire de resserrer l’intimité d’une relation qui a besoin d’être pimentée.

Réaliser certains fantasmes peut nourrir la fantaisie et créer de la nouveauté dans la vie sexuelle du couple. Dans la mesure où le fantasme est partagé, où l’on connaît bien les limites de l’autre, il peut être une valeur ajoutée. Il importe de se respecter l’un et l’autre dans ses besoins et de prendre le temps d’en parler. Il faut donc être attentif à l’autre avant, pendant et après la réalisation du fantasme. Échangez vos impressions, partagez vos inquiétudes…

32 Commentaires

  1. Très intéressant. Je n’avais jamais entendu parler de ce fantasme, mais j’avais entendu quelque chose de semblable où la femme attache son homme et le taquine autant qu’elle veut. Je pense qu’il est très fascinant que ce soit le mari qui l’ait demandé ! Et ils disent que les femmes sont difficiles à comprendre ?.

    Plus j’y pense, plus je me dis que cela pourrait vraiment fonctionner pour nous. Mon mari a tendance à mettre la charrue devant les bœufs, pour ainsi dire, et à écourter les préliminaires. C’est un bon amant et un gars charmant, mais parfois, j’aimerais avoir un peu plus de contrôle sur le timing de nos ébats amoureux. Quelque chose comme ceci, en supposant qu’il soit d’accord, me permettrait d’être celle qui mène la danse pendant un moment. Vous savez quoi ? Je pense que je vais aller planter la graine de suite…

    (Quand il s’agit d’idées sexy, tout ce que je dois faire, c’est de suggérer, puis de laisser couver. Il voudra inévitablement essayer. J’aime ce mec.)

  2. Je suis si heureuse ! Mon mari et moi-même pratiquons cela et je pensais que nous étions seuls. Oui ! Merci beaucoup d’avoir posté cela.
    Voici notre histoire : Mon mari s’est masturbé et a regardé du porno toute sa vie d’adulte. Il pensait qu’il s’arrêterait quand nous nous sommes mariés, mais en vain. Cela l’a énormément culpabilisé, en fait je pense qu’il était beaucoup plus déchiré à ce sujet que je pouvais l’être. Il a essayé d’arrêter à plusieurs reprises, mais il n’avait tous simplement pas la volonté. Nous sommes très ouverts au sujet du sexe et finalement il est venu vers moi avec cette idée d’utiliser un dispositif de chasteté masculin pour l’aider à arrêter.

    J’ai pensé que c’était drôle en fait, et un peu ironique, qu’il utilise un jouet sexuel pour arrêter la masturbation. Quoi qu’il en soit, nous avons fixé quelques objectifs et après une petite cérémonie, nous l’avons enfermé. J’ai pris les clés et je les ai cachées. Au début, nous allions simplement pour une journée ou deux, puis je le déverrouillais et nous faisons l’amour. Progressivement, j’ai commencé à trouver séduisante l’idée d’avoir le contrôle sur notre vie sexuelle et j’ai commencé à augmenter la durée d’encagement pour voir à quel point j’avais le contrôle. Je suis parvenu à le garder verrouillé pendant 9 semaines.

    Quand il est verrouillé, il est sexuellement excité quasiment en permanence. C’est très frustrant pour lui, mais cela fait partie du plaisir qu’il en obtient. Il dit qu’il pense constamment à moi. Quand il est au travail, il se demande où je suis, ce que je porte et ce que je fais. Cela a intensifié l’intérêt qu’il me porte à un niveau supérieur à celui qu’il avait lorsque nous sortions ensemble !

    Désormais, je le garde verrouillé pour des périodes d’environ 3 semaines. Si ma mémoire est bonne, nous pratiquons la chasteté masculine depuis un peu moins de deux ans. Depuis, il est complètement libéré de son addiction à la masturbation et à la pornographie, et nous n’envisageons pas d’abandonner la pratique de la chasteté masculine de sitôt 😉 .

    Donc pour résumer, cela est une expérience formidable pour nous deux. Mais elle nous a demandé beaucoup d’essais, de tâtonnements et de patience pour bien faire les choses. Je recommanderais la chasteté masculine à tous les couples audacieux, particulièrement si l’homme a un côté coquin dévergondé et qu’il aime bien être attaché pour faire l’amour ou qu’il est excité par une femme sûre d’elle. La cage de chasteté, à elle seule, ne sera probablement pas un frein suffisant à la masturbation, à moins que ce soit aussi un jeu sexy dans le couple. Je pourrais vous en dire beaucoup plus, mais je vais en rester là pour le moment.

    J’espère que cela vous aidera ! Merci encore, vous avez illuminé ma journée !

  3. Woo hoo ! Je suis contente d’avoir un sujet de discussion un peu plus épicée que d’habitude. J’en ai assez de répondre toujours aux mêmes questions du genre « Comment faire pour avoir un orgasme ? » ou « Comment donner la meilleure fellation ? ».

    Ce type de fantasmes est beaucoup plus fréquent que vous ne le croyez. Le stéréotype de l’homme dans la société est d’avoir le contrôle, d’être viril, de gagner beaucoup d’argent, de s’élever au-dessus des autres, d’être confiant et dominant avec les femmes. Il est très stressant d’essayer de répondre à ces attentes. Beaucoup d’hommes dans des postes stressants ou à responsabilités, trouvent très érotique d’abandonner le contrôle de leur sexualité et de leur corps à une femme dans laquelle ils ont confiance. Quand un homme prend à longueur de journée toutes les décisions et supporte les responsabilités, il peut être excitant pour lui de lâcher tout contrôle la nuit, complètement à la merci de quelqu’un d’autre.

    Dans le même temps, beaucoup de femmes se sentent impuissantes et n’ont pas le contrôle de leur vie. Elles peuvent se sentir mal dans leurs peaux, cela peut même entrainer une dépression. Être en mesure de prendre le contrôle de leur propre sexualité ET la sexualité de son homme est toujours une chose énormément excitante pour les femmes.

    Si votre partenaire exprime ces sentiments, ne soyez pas affolées, il n’y a rien qui ne va pas chez lui et ça ne l’abaisse pas en tant qu’homme. Soyez là pour lui. Soyez fortes et déterminées à prendre le contrôle dans la chambre à coucher. Il vous aimera aussi pour cela !

  4. J’aime vos commentaires les filles. Je n’ai pas encore tenté la chasteté masculine, mais mon mec m’a demandé d’essayer autre chose. Il voulait que je porte un gode-ceinture pour faire l’amour. Il n’est pas gay, je le redoutais au début, mais il m’a j’ai été suffisamment rassurée qu’il ne l’est pas. Je pense qu’il aime simplement être pris, ce que peux comprendre totalement. Qui n’aime pas ça ? Nous l’avons fait lors de notre anniversaire à Paris il y a un mois, nous l’avons refait quand nous sommes rentrés à la maison de notre voyage. J’aime de plus en plus à chaque fois que nous le faisons. J’ai dû apprendre à « fourrer » comme un mec, et je commence à être une experte.

    
Je lui ai lu tous vos commentaires et ils l’ont excité à l’idée d’essayer une cage à pénis. D’ailleurs, il est sur le site d’une boutique coquine ?

  5. Estelle, merci beaucoup d’avoir posté mes questions ! Merci également à tous ceux qui ont commenté. Vu que je vous ai demandé de l’aide, je pense qu’un petit retour serait le bienvenu.

    Tous d’abord, je suis soulagé que d’autres partage le même fantasme que nous et que finalement il ne soit pas si bizarre que ça. J’ai finalement dit à mon mari que je voulais bien essayer ça avec lui. Nous avons longuement discuté et j’ai aussi lu tous vos commentaires. J’ai appris qu’il avait acheté une cage de chasteté il y a déjà un bon moment, mais qu’il ne n’avait rien dit, car il craignait ma réaction. Cela m’a attristé, j’ai pensé qu’il n’avait pas assez confiance en moi, mais maintenant nous avons dépassé ce stade.

    Hier soir, nous avons organisé notre petite cérémonie de verrouillage comme me l’a suggéré Évelyne. Il m’a montré comment le mettre en place. Ensuite, une fois installée, il a insisté pour que ce soit moi qui ferme le cadenas et non lui, ce qui m’a plu. C’était beaucoup plus érotique que je ne le pensais. Et, à ce moment-là, je me suis sentie en quelque sorte tellement puissante.

    Quand je me suis relevée avec les clefs dans la main et que j’ai vu la lueur de joie et de crainte dans son regard, j’ai voulu le déverrouiller et me jeter sur lui. Mais j’ai tenu bon.

    Je vous tiendrais au courant de la suite. 😎

  6. J’en ai entendu parler, mais nous ne l’avons jamais fait. Mes fantasmes sont quelque peu classique et bien loin de ça. Je sais que mon mari fantasme sur moi embrassant une autre femme et depuis qu’il me l’a dit, je me suis mis à fantasmer sur cette scène.
    Dernièrement, nous avons vu un film, qui ne restera pas dans les annales du cinéma, dans lequel une femme mariée, volage fréquentait plusieurs amants. Depuis, il a commencé à fantasmer à propos de moi avec un autre homme.

    Nous ne le ferons jamais réellement. Je suis trop timide.

    • Christelle; c’est un fantasme vieux comme le monde, le candaulisme est une pratique sexuelle dans laquelle l’homme ressent une excitation en exposant ou partageant sa compagne à d’autres hommes ou à d’autres femmes.

      Le court-métrage « The Girlfriend Game » illustre parfaitement bien ce fantasme. C’est l’histoire d’un jeune couple pratiquant des jeux de rôle fantasque dans les bars. Jusqu’au soir où une nouvelle dynamique implose dans leur jeu si spécial et les propulse dans des contrées jusqu’alors inexplorées.

  7. Hé hé ! Ça m’a bien fait rire ! Si les mecs veulent verrouiller leur machin dans une petite cage et donner la clé à une fille, qui suis-je pour les en dissuader ? Remarquez, plus de drague lourdingue, fini le harcèlement dans la rue, plus de violence ou de viol ? . Bref, ils penseraient peut-être à autre chose que de se vider les … Ce serait merveilleux ! 😆
    Excellent ce billet. Merci.

  8. Quelques nouvelles rapides. Mon mari se porte à merveille dans sa cage et je ne vais pas trop mal non plus 🙂 Nous l’avons essayé 24 heures pour commencer, puis il l’a retiré pour qu’on assure que tous allaient bien. Tout va bien, alors nous l’avons verrouillé pour deux jours de plus (jusqu’à ce soir). Si les choses se passent bien, nous allons tenter d’atteindre une semaine complète.

    Mon mari est censé penser à moi tout le temps quand il est verrouillé, et il me dit que c’est le cas, mais il se trouve que moi aussi j’ai pensé à lui toute la journée. Il est trop tôt pour en tirer des conclusions, mais jusqu’à présent, c’est comme si nous étions redevenus un couple qui vient de juste de tomber amoureux.

    Merci pour vos commentaires. Je vous tiendrai au courant de la suite.

  9. Ouais, tout semble aller pour le mieux. Nous avons décidé qu’il était temps de commencer le jeu pour de vrai. Je lui ai demandé pour combien de temps il voulait rester enfermé. Il m’a répondu que c’était à moi de prendre cette décision. Soit, je lui ai donc annoncé qu’il restera enfermé pour une semaine entière et que je me réservais le droit de prolonger la durée si je jugeais opportun.

    Je vais vraiment tenter de ne pas céder avant la fin, même s’il commence déjà à évoquer sa sortie. Ça sera la plus longue période de sa vie d’adulte sans orgasme. C’est son fantasme et je vais l’aider à le concrétiser (mais ne lui dites pas que ça commence à sacrément me plaire ?).

    • Je dirais qui si votre mari a déjà exprimer son intérêts pour les jeux de bondage ou d’autres jeux que certains qualifierait de non conventionnel, alors c’est presque gagné. Tout ce que vous avez à faire est de lui dire que vous avez entendu parler de la chasteté masculine et que cela vous excite. S’il n’en a pas entendu parler, alors, vous devriez peut être le lui expliquer. Une fois que la graine est plantée dans son esprit, il continuera à y penser jusqu’à ce qu’il veuille faire un essai.

      S’il n’a pas vraiment eu de désirs inhabituels, voir étranges, jusqu’à maintenant alors vous aurez un petit peu plus d’efforts à faire. Vous devriez commencer doucement et faire naitre le désir en lui. Vous pouvez lire ensemble des histoire érotiques dans lesquelles l’homme se soumet lui-même à sa femme. Cela peut susciter son intérêt. La plupart des hommes apprécient cela à un certain niveau, donc vous avez de bonnes chances.

      S’il semble intéressé, vous pouvez essayer des petits jeux érotique de soumission. Attachez-le au lit avec des foulards de soie afin qu’il puisse éprouver le frisson de perde le contrôle et la sensation érotique de la soie qui lui maintien les poignets. Ces sensations sont analogues à ce qu’il ressentira quand il sera enfermé dans la chasteté pour vous. S’il réagit bien à cela, alors vous pouvez alors orienté vos lectures érotiques sur des histoires de chasteté masculine et les relations menées par les femmes (female-led relationships). Vous en trouverez facilement sur internet, mais vous devez être sélective parce que beaucoup d’en elles sont particulièrement gratinées.

      Bien sûr, il y a des hommes qui ne seront jamais vraiment emballé par ça. J’ignore comment la chasteté masculine va (ou peut) fonctionner avec ces hommes. Mais cela vaut la peine d’essayer et si ça ne fonctionne pas avec lui alors la chasteté masculine restera juste un fantasme.

      J’espère que cela vous donnera quelques pistes pour commencer. N’hésitez pas à me poser d’autres questions. Tenez-nous au courant !

    • Certains hommes n’ont pas le courage ou n’osent pas permettre à leur femme de prendre les choses en main au lit. Si c’est le cas de votre mari, vous risquerez d’avoir beaucoup de mal à le convaincre d’essayer la chasteté masculine, mais ça en vaut la peine de tenter le coup. Sinon, vous pouvez éventuellement lui demander de l’essayer comme une faveur envers vous.
      Bonne chance ! Faites-nous savoir comment ça se passe !

    • Certains hommes n’ont pas le courage ou n’osent pas permettre à leur femme de prendre les choses en main au lit. Cependant, et si c’est le cas de votre homme, n’ayez aucun scrupule à discuter de la cage de chasteté avec votre homme, car il y a de grandes chances pour que l’idée de tenter l’expérience soit loin de lui déplaire.

      Certes, porter une cage de chasteté n’est pas un acte anodin et vous pouvez penser qu’il est très difficile, voire impossible, de convaincre votre homme. Cela implique pour lui de renoncer à nombre des plaisirs de la virilité, et vous voyez mal a priori comment parvenir à le persuader de porter la cage sur une période prolongée, voire permanente. Il peut donc se montrer réticent à l’idée, ayant du mal à considérer la cage autrement que comme un de vos caprices, un petit fantasme qui peut être amusant un moment, mais qu’il est hors de question de réaliser sur une longue durée, encore moins à plein temps.

      Bien sûr, cette réticence est compréhensible. Au début, il peut percevoir la cage que comme une contrainte niant sa virilité, loin de s’imaginer tous les bénéfices nouveaux que la chasteté masculine peut apporter dans votre vie de couple. Il vous appartient donc de faire valoir vos arguments afin que, au moins, votre homme réticent accepte de tenter l’expérience l’espace de quelques moments.

      Pour ce faire, une petite ruse innocente et pratique consiste à profiter d’une fête ou d’un anniversaire pour provoquer une discussion sur le sujet, voire lui faire le cadeau d’une première cage. La Saint-Valentin est par exemple une très bonne occasion. Une date symbolique forte vous permet en effet de faire passer votre proposition en douceur, et de l’inciter à prendre votre désir davantage en considération qu’un jour ordinaire. Au cours de la discussion, présentez-lui les choses comme un petit jeu que vous aimeriez tester, enrobez votre discours d’un peu de mystère et de malice et vous verrez qu’il se fera un plaisir d’entrer dans le jeu.

      Vous pouvez bien sûr être un peu inquiète — et s’il n’aimait pas du tout l’idée et l’objet et se braquait ? —, mais ne vous laissez pas envahir par le stress : la plupart des hommes sont curieux et joueurs et ne reculent jamais devant une fantaisie érotique, surtout si elle émane de leur femme. Beaucoup se plaignent du peu d’initiative ou d’imagination érotique de leur douce, alors soyez bien persuadée que votre initiative, si originale soit-elle, lui fera porter sur vous un regard chargé d’un intérêt accru, quasiment admiratif !

      Pour dédramatiser et argumenter, dites-lui que vous avez entendu parler de cet accessoire sur un forum féminin où des femmes s’échangent des idées de cadeaux pour adultes. L’une d’elles avait offert ce genre de chose à son homme, par jeu, et tous deux s’étaient bien amusés avec. N’en rajoutez pas trop cependant, ne cherchez pas à vous justifier puisque le prétexte est qu’il s’agit avant tout d’un jeu. Ne soyez pas non plus trop précise quant à vos intentions futures, surtout si vous envisagez de la lui faire porter sur une période bien plus longue que le temps d’un jeu. Cela risquerait de l’effrayer, et il serait tenté de reculer avant même d’avoir essayé. Insistez plutôt sur l’idée de complicité érotique que l’utilisation de cet accessoire peut renforcer dans votre couple afin de booster votre libido un peu trop en sommeil à votre goût.

      Si vous désirez en savoir plus, j’ai écrit un livre « Guide pratique de la cage de chasteté : Changez votre vie de couple grâce à la chasteté masculine contrôlée ! » qui est la référence francophone sur le sujet.

    • Je ne suis pas d’accord quand vous dîtes que « la chasteté masculine restera juste un fantasme ». Vous avez un minou, il veut votre minou. Vous avez tous le restant de vos jours pour le réaliser. Il ne résistera éternellement à vos charmes féminins. Il finira, un jour, par céder.

    • I have the pussy, so I make the rules

      Si votre homme n’ose pas vous permettre de prendre les choses en main au lit, vous risquerez d’avoir beaucoup de mal à le convaincre d’essayer la chasteté masculine, mais ça en vaut la peine de tenter le coup.

      Vous pouvez lui demander de l’essayer comme une faveur envers vous. Et, je rejoins Ophélia lorsqu’elle dit « Vous avez un minou, il veut votre minou », usez de vos atouts féminins, il ne pourra pas vous résister bien longtemps.

      Bonne chance ! Faites-nous savoir comment ça se passe !

  10. Estelle, merci beaucoup pour ton commentaire. Il y a encore un mois, je n’aurais jamais imaginé que nous ferions quelque chose comme ça. Aujourd’hui, j’aime ça ! Nous avons pris un risque, nous l’avons fait ensemble, et maintenant cela porte ses fruits. Nous nous amusons beaucoup avec la chasteté masculine. L’excitation de mon mari atteint des sommets et je réalise que je ne l’avais jamais vu comme ça. Là, il est au travail et toujours enfermé. Je ne me l’explique pas, mais c’est tellement sexy de savoir qu’il pense à moi en permanence même s’il est à plusieurs kilomètres de moi.

    Sa période initiale d’une semaine s’achève ce soir à 21 h et il s’attend à ce que je le déverrouille. Je ne vais pas le faire. J’ai l’intention de le garder verrouillé pour plus longtemps, mais je ne le dirai pas ici, car je ne veux pas qu’il l’apprenne. Et j’espère que nous continuerons à jouer à ce petit jeu longtemps. Il a créé un monstre ! 🙂

    • Vous allez peut-être penser que je suis curieuse, mais moi aussi je veux des détails. Comment ça se passe ? Vous vous amusez toujours autant ?

      Depuis mon dernier message je me suis renseigné sur la chasteté masculine et j’ai hâte qu’on essaye bien, que mon mec n’ai pas encore acheté la cage. Mais, ne vous inquiétez pas j’y travaille 😆
      Pensez-vous que je pourrais l’acheter et lui donner ?

      • @typhanie il se tâte, il hésite ? Vous en avez discuté, il avait l’air excité par l’idée. Je pense que c’est une bonne idée que vous achetiez la cage pour lui (pour vous ?), il faut battre le fer quand il est chaud.
        Au moins, une chose est sûre, vous avez envie de prendre les choses en main 😉

    • Hey, j’ai mes fans ! Désolé pour la réponse tardive, mais c’est la course en ce moment.

      Alors, oui les filles, j’ai ouvert sa cage ce soir-là ❗ Et j’ai longuement joué avec son, hum… Je l’ai caressé, léché, sucer pendant plus d’une heure ! Je l’ai emmené plusieurs fois au bord de l’orgasme sans le lui permettre. Puis, j’ai posé un sac de petit pois surgelé sur son “p’tit bout”, oui j’ai décidé d’appeler son machin “p’tit bout” et ça l’excite 🙂 , et une fois redevenu petit je l’ai remis dans le tube et j’ai refermé la cage.

      Il était fou ! Il était tellement excité et frustré en même temps ! Alors, bien sûr il a récriminé, il m’a supplié de le laisser fini, mais j’ai refusé 😉 Je lui ai simplement rappelé nos règles du jeu, que c’était à moi de décider, et que s’il y s’en tenait pas nous arrêtions de jouer.

      Voilà maintenant 13 jours qu’il est verrouillé et c’est pas fini 😯 Nous nous amusons tellement, j’espère que ça va durer. Et vous les filles @angelique, @sandra, @jessica, @typhanie ça donne quoi de votre côté ?

  11. Mille mercis à vous de nous tenir informés et de m’aider à voir le sexe d’une façon totalement nouvelle. C’est l’un des meilleurs articles que j’ai pu lire. Je me rends que j’ai marginalisé la sexualité masculine et que je l’ai classée comme simple et unidimensionnelle. Messieurs, j’avais tort ! Bonne chance à vous et à votre mari. Continuez à nous tenir au courant !

  12. J’ai pensé qu’il était temps de faire le point. Cela va faire un mois que mon mari est enfermé dans son dispositif de chasteté. C’est incroyable ! Nous avions l’intention de le garder verrouillé seulement pour une semaine, mais ça s’est tellement bien passé que nous avons décidé de continuer. Après la première semaine, nous avons discuté longuement et avons décidé que nous devrions prolonger le délai pour une semaine supplémentaire et qu’ensuite ce sera uniquement ma décision de prolonger ou pas le délai.

    Avant d’arriver à la conclusion hâtive que je torture mon mari, n’oubliez pas que c’est quelque chose qu’il a désiré et qu’il désire encore. Il m’a demandé de prendre les décisions concernant la durée de son verrouillage. Maintenant que j’en sais beaucoup plus sur ce mode de vie, je me sens plus à l’aise de le faire. En outre, s’il voulait vraiment sortir il pourrait toujours faire un tour à la quincaillerie du coin.

    Je pense que la chose principale que j’ai apprise est que je dois continuer à garder les choses amusantes et excitantes pour lui et ainsi concrétiser son fantasme. Cela ne demande pas beaucoup de travail, juste quelques petits commentaires taquins par-ci, par-là pour l’allumer terriblement et le faire se sentir à l’étroit dans sa cage, et c’est exactement comme ça qu’il aime jouer à ce jeu.

    L’objectif d’un mois que je m’étais fixé sera atteint le 15 septembre. Il faut que je me décide si je le laisse sortir et de ce qu’on pourrait faire pour célébrer cette journée. Des idées ?

  13. Je porte une cage de chasteté pour ma femme depuis janvier 2008. Nous avons commencé par une CB-6000, puis nous sommes passés à la cage en acier sur mesure, que je porte depuis 6 ans maintenant.

    Nous en avons entendu parler lors d’une visite d’un salon érotique à Las Vegas. Cela a immédiatement éveillé un certain intérêt chez ma femme. Je me souviens que nous en avons beaucoup plaisanté durant le reste de notre séjour, mais tous à changer à notre retour en France. Elle avait acheté discrètement un modèle de la cage lors de notre visite. Honnêtement, l’idée de la porter m’a d’un côté excité et d’un autre côté effrayé.

    Retour rapide près de 8 ans en arrière, nous sommes dans la seconde partie de la trentaine, en couple depuis une dizaine d’années et notre relation est absolument fantastique. Au début, le port de la cage a été difficile et nous a demandé un temps d’adaptation, notamment pour passer la nuit dedans.

    Il y a eu des périodes où nous ne l’utilisions pas, mais en général, ça ne m’a pas bien réussi. Elle était agacée par mon comportement et avait hâte de me verrouiller à nouveau. La cage a grandement amélioré notre relation, en particulier la communication et l’intimité.

    Je la porte généralement d’une manière permanente et elle m’accorde une libération toutes les deux ou trois semaines environ. Aussi, elle me retire la cage tous les quatre à cinq jours pour un nettoyage approfondi et pour que je me rase, sous sa surveillance bien entendue. Ma plus longue période sans orgasme a été de 52 jours, c’était en quelque sorte un défi.

    Cela n’a rien à voir avec des jeux de soumission / domination. Je ne suis pas un soumis, ni une « poule mouillée » ou une « mauviette » et en dehors de notre intimité nous ne laissons rien transparaitre de nos pratiques. Nous gérons notre foyer ensemble à part égales. J’emmène les enfants à l’école le matin, elle les récupère le soir. Les décisions du foyer sont prises ensembles. C’est juste quelque chose que nous utilisons pour intensifier notre relation et cela marche pour nous.

    C’est pas non plus une question de confiance, bien que la chasteté complique évidemment une éventuelle infidélité. Vous devez surtout avoir une pleine confiance en votre femme pour lui permettre de garder la clé de vos organes génitaux. Je pense que le plus grand avantage est de m’empêcher de me masturber. Je dois compter sur ma femme pour le sexe et je suis toujours prêt lorsqu’elle l’enlève. Bien sûr, c’est toujours selon ses conditions et quand elle en a envie. Je constate que je lui fais toujours la cour, ce qu’elle adore, mais elle n’a aucun scrupule à me dire « non ». Elle aime tellement la chasteté et elle a eu un impact si profond dans notre relation qu’elle n’imagine pas qu’un jour tout cela s’arrête et moi non plus. Après presque 8 ans, la nouveauté est passée, mais les effets qu’elle a dans notre relation sont toujours d’actualité.

    Mesdames, si vous êtes assez ouvertes d’esprit pour tenter le coup, je vous le recommande vivement. Il vous faudra être gentille et douce, mais intransigeante et vous en tenir à ceux que vous aurez décidés. Au pire, que peut-il arriver ? Améliorer votre relation ?

    • Votre expérience est semblable à la nôtre, même si nous l’avons fait que depuis août dernier. Depuis, mon mari a été assez souvent verrouillé (nous avons fait quelques pauses). Cela a été très étonnant et a changé notre relation et notre vie sexuelle de manière profonde et positive. Au début, il y a une période d’apprentissage, notamment pour moi, et nous avons dû résoudre les problèmes habituels d’ajustement à la cage et adapter notre routine quotidienne. Mais les efforts en valent largement la peine. Mon mari vit son fantasme, moi prenant le contrôle de sa sexualité et je vis ce rêve incroyable d’être responsable d’une manière que je n’avais jamais pensé qu’une femme pouvait l’être.

      Comme vous l’avez dit, mon mari a toujours le même rôle au sein de notre foyer, il reste l’homme fort qu’il a toujours été. Ce rôle masculin est profondément ancré dans sa personnalité. Mais avec le jeu de la chasteté masculine, nous avons trouvé une merveilleuse façon pour moi à supporter l’appétit sexuel débordant de mon mari tout en ayant beaucoup de plaisir à le faire.

      Je ne pense pas que nous revenions en arrière. Je suis vraiment contente que vous ayez partagé votre expérience. Beaucoup de couples pourraient tirer des bénéfices de la chasteté masculine.