Gaëlle, son témoignage

0
207
La cage de chasteté me permet de profiter de sa sensibilité, sensualité et de son attention
Toulouse • 28 ans • En couple depuis 6 ans.
Pratique la chasteté masculine depuis 3 ans.
Notre sexualité s’est considérablement épanouie dès que mon homme a porté la cage sur de grandes périodes de temps.

Un grand bravo pour vos articles.

Je n’ai pas l’habitude de parler sur les forums, mais je tiens à vous apporter mon témoignage également. Et avant toute chose, je tiens à préciser que je ne suis pas adepte des jeux sado, uro et compagnie.

C’est mon mari qui a découvert l’existence des cages de chasteté sur internet.Au départ, je n’étais pas plus emballée que ça par ce jouet, je ne comprenais pas comment maitriser l’usage de son sexe pouvait épanouir notre sexualité, mais j’ai accepté, pour voir, par curiosité et aussi, car je le sentais motivé pour essayer cela.

Nous avons commencé par utiliser la cage comme jeu sexuel, mais j’ai rapidement compris le pouvoir de celle-ci quand nous avons essayé des périodes un peu plus longues.

Les périodes courtes sont excitantes, mais ne permettent pas de profiter de la pleine puissance de ce jouet merveilleux. Notre sexualité s’est considérablement épanouie dès que mon homme a porté la cage sur de grandes périodes de temps. C’est seulement après deux à trois semaines que la contrainte sexuelle modifie vraiment son comportement.

Celle-ci me permet de profiter de sa sensibilité, il est plus sensuel, il est aussi plus attentionné et imaginatif dans notre intimité.

Ce sont plein de petites choses : plus de SMS excitants dans la journée, bouquet de fleurs, juste pour faire plaisir, resto, punitions du soir où il doit me faire jouir, massages, caresses et autres gentillesses… Je me sens au centre de son attention.

Je trouve aussi très excitant de l’imaginer en journée au travail, au milieu de ses collègues avec sa cage. Il m’a avoué penser souvent à moi et je ne vous cache pas que je fais tout pour. ?

Après notre première tentative avec une cage bas de gamme qu’il avait acheté lui-même, j’ai fini par prendre les choses en main. Forte des informations trouvées sur votre site, j’ai vite compris que je devais prendre les mesures de mon homme afin de choisir moi-même une prison en acier la plus serrée possible pour son confort et la sécurité du verrouillage.

Je lui ai offert sa nouvelle cage le jour de la Saint-Valentin (fête des amoureux) pour qu’il ne puisse pas refuser de la porter comme je le souhaitais.

Je suis extrêmement satisfaite de cette nouvelle cage, je peux le garder sous clef sur des périodes beaucoup plus longues sans inquiétudes particulières d’hygiène ou de blessures. Il la trouve aussi très confortable à porter, mais aussi très efficace contre les érections. Je recommande ces modèles avec des petits anneaux et bien serrés au niveau du sexe. C’est plus cher, mais le bénéfice que j’en tire est extraordinaire.

Contrairement au démarrage, aujourd’hui c’est moi qui fais tout ce que je peux pour qu’il porte sa cage le plus souvent possible.

Si vous avez réussi à lui faire porter, je vous déconseille vivement de lui retirer trop facilement. Vous devez vous arranger pour que la période initiale + les punitions soient égales à une quinzaine de jours au minimum.

Pour ma part, je n’hésite pas à lui annoncer une mise sous verrou pour seulement quelques jours en sachant pertinemment que je vais ajouter des jours de punition pour arriver à la durée indispensable.

A l’approche de l’échéance, j’ai une méthode infaillible que je vais vous expliquer.

Les deux ou trois jours avant la date prévue d’ouverture, je m’habille super sexy, voire un peu salope (rire). De ce fait, mon mari assimile sa petite cage au plaisir de me voir attirante.

Le jour de l’ouverture, je lui fais savoir à l’avance que je lui prévois une soirée très très hot pour bien le chauffer et je lui fais promettre deux choses :

  • La première, qu’il me laissera lui remettre sa cage aussitôt que la soirée sera terminée
  • La seconde, qu’il nettoiera lui-même le chantier qu’il aura fait dans ma petite chatte avec sa langue.

Je peux vous assurer qu’il a tellement envie de me faire l’amour à ce moment qu’il me répond toujours oui avec plaisir.

Cunnilingus lèche son sperme dans sa chatte
Mon petit plaisir : qu’il nettoie lui-même le chantier qu’il aura fait dans ma petite chatte avec sa langue.

Finalement, je trouve son sexe magnifique dans ce joli petit objet et les biens faits sont tellement nombreux que j’utilise tous les ruses et chantages sexuels possibles pour qu’il continue à la porter pour notre plus grand plaisir.

1 COMMENTAIRE

  1. Nous pratiquons avec ma Maitresse cette technique depuis des années. Car entre nous, il n’est pas question que je la pénètre à cause de la petite taille de mon sexe.
    Comme ma Maitresse m’impose le port d’une cage de chasteté en permanence, la sensation de frottement contre ma Maitresse est excitant et frustrant. Ma Maitresse aime frotter ses gros seins, ses jambes, son sexe, et ses fesses contre ma cage. A la fin de ces séances, ma Maitresses constate que ma cage coule abondamment tellement je suis excité. Actuellement, je porte une prison de Morgane.