Le contrôle des orgasmes masculins et la chasteté au sein du couple sont un jeu d’esprit. Cependant, comme de nombreux couples vous ferez peut-être le choix de recourir à l’utilisation d’un dispositif de chasteté. C’est un excellent moyen  d’intensifier le jeu. Dans ce cas, la question suivante se pose : comment gérer la clé de sa cage de chasteté ?

Être une Keyholder implique que c’est vous et uniquement  vous qui décider quand votre partenaire pourra obtenir une libération. En d’autres termes, vous serez responsable des clés de son dispositif de chasteté.

Une jeune femme qui porte avec fierté la clé de la cage de chasteté de son petit-ami autour du cou
Le rôle de la Keyholder est primordial. Elle doit savoir gérer la clé, et donc les libérations à bon escient au risque de perdre les délicieuses saveurs de la chasteté masculine.

Il y aura probablement plusieurs clés fournies avec le dispositif de chasteté. La première sera la vôtre, elle devra rester, quelles que soient les circonstances, sous votre entier contrôle. Pour cela, vous pouvez la cacher dans un endroit sûr où il ne la trouvera pas.

Vous pouvez aussi, comme certaines femmes aiment faire, la porter en pendentif avec un décolleté plus ou moins plongeant.

Personnellement, au lieu de cacher la clef, je préfère la garder sur moi, du moins dans l’intimité de notre couple. Étant donné que la clé est un objet de convoitise, elle participe activement aux séances de Tease & Denial. Notamment, lorsque je la mets en scène et que je laisse planer le doute sur son éventuelle utilisation.

A lire aussi :
Ne négligez pas le pouvoir érotique de vos seins.

Une autre raison pour moi de porter la clef en pendentif est qu’elle joue un rôle majeur dans les taquineries « passives ». Ainsi, il n’est pas rare que la ceinture de mon peignoir se dénoue, dévoilant « accidentellement » la clé de cage de chasteté qui se balance entre mes seins. La vision de ce petit spectacle est un stimulus redoutable chez mon homme.

La clé de sécurité

L’autre clé que nous qualifierons de « sécurité » devra rester accessible à votre partenaire en cas d’extrême urgence. À cet égard, vous devriez convenir des instructions strictes concernant l’utilisation qu’il pourrait en avoir.

D’ailleurs, je vous recommande de prévoir un système qui vous indiquera de son utilisation éventuelle. Par exemple, vous pouvez mettre la clé dans une enveloppe sur laquelle vous apposez votre signature, comme un scellé. Si l’enveloppe est altérée, vous serez en mesure de le savoir.

Si vous avez des verrous en plastique numérotés (souvent fournis avec votre appareil de chasteté ou disponible séparément), vous pouvez en utiliser un pour attacher la clé. Par exemple, la clé peut être fixée à un tuyau d’eau derrière la colonne du lavabo ou tout autre endroit qui nécessite de briser le verrou pour pouvoir l’utiliser.

 

Aussi, vous pouvez utiliser directement ces verrous en plastique pour sceller sa cage de chasteté, si la conception le permet. Dans le cas contraire, vous pouvez utiliser un porte-clé sécurisé qui enfermera la clé. Vous pouvez trouver cet accessoire dans le commerce ou en fabriquer un assez facilement.

L’avantage de ce système de gestion des clés est que peu importe où il est, il sait qu’en cas de besoin, il peut avoir facilement accès à la clé de « sécurité ». Pratique, surtout si votre compagnon se déplace fréquemment.