Remarques et conseils

N’hésitez pas à user de contraintes (menottes, bandeaux, foulards…) !

Il aura désespérément envie d’atteindre cette sensation familière de « satisfaction ». Il pourrait saisir sa bite dans un engouement, déraisonné, et se terminer à la main, anéantissant tout le travail acharné que vous aurez fait ensemble. Cela pourrait être presque impossible pour lui de résister à cette envie instinctive. Si cela arrive, ne le blâmez pas ou ne vous fâchez pas avec lui.

Simplement, attachez-lui les mains afin d’éviter que cela se (re) produise.

1,107 vues
1,202 vues
Orgasme ruiné obtenu par abandon. Une fois le point de non-retour il ne lui est plus possible de retenir son sperme. Cliquez ici pour voir la vidéo complète

L’ écoulement du sperme

La vidéo de droite m’amène à la deuxième remarque importante : l’écoulement du sperme sans éjaculation, « la fuite », est une bonne indication que vous avez mené l’opération comme il fallait.

Mais chaque homme est différent, chaque soir est différent, et chaque orgasme est différent. Vous pourriez tout faire exactement de la même manière à chaque fois et une fois votre homme pourrait couler sous de faibles contractions, une autre fois, il pourrait tirer des rafales de sperme, semblable à un orgasme « classique ».

Élementairement, la puissance de son « éjaculation » peut être une indication pour vous aider à déterminer si vous l’avez exécutée correctement, mais la réaction du corps humain est parfois surprenante. Il est possible que vous réussissiez à lui ruiner parfaitement son orgasme et que son sperme soit évacué puissamment comme dans le cas d’un orgasme.

Les orgasmes ruinés et les « tease and denial »

Les couples pratiquant les jeux de « edging » ou de « Tease and Denial » peuvent parfaitement mettre en œuvre la technique de l’orgasme ruiné dans leur relation.

L’art de l’ « edging » est de maintenir votre partenaire le plus longtemps possible à la limite de l’orgasme. Pour le « Tease and Denial », cela consiste à exciter sexuellement votre partenaire et à lui refuser son orgasme. Autrement dis, l’objectif en combinant les deux sera d’exciter votre mec au plus haut point, pour aussi longtemps qu’il peut le supporter et de lui refuser son orgasme. La chose importante à retenir est que vous ne devez pas le laisser jouir tant que vous ne l’avez pas décider, et peut importe à quel point il vous supplie de le laisser éjaculer.

Après cette session intense de « Tease and Denial », qui peut être menée sur plusieurs jours, offrez-lui un orgasme ruiné. Il va certainement décharger une belle quantité de sperme, il lui restera ce sentiment ambigu « d’inachevé », il en voudra plus. Imaginez les sensations extrêmes et contradictoires de plaisir qui vont se mêler entre elles, alors que tous son corps est conditionné à vivre un orgasme fulgurant. Vous allez mettre un joyeux bordel dans sa tête ! Et comme l’orgasme ruiné à l’avantage de ne pas faire redescendre son excitation vous pouvez décider de continuer votre session de « tease and denial » ou d’attendre le lendemain pour redémarrer une nouvelle session qui commencera déjà à un niveau élevé d’excitation.

LA PÉRIODE RÉFRACTAIRE

Une autre indication importante (et quasiment infaillible) qui vous permet de savoir si vous avez réussi à ruiner complètement son orgasme est la période réfractaire — plus précisément l’absence de celle-ci. — Je dis quasiment, car j’ai connu des hommes, notamment mon compagnon actuel qui était capable, jusqu’à l’âge de 25-26 ans de « remettre le couvert » quelques secondes après un orgasme, mais cette capacité disparait avec l’âge. — Typiquement, après un orgasme ruiné correctement exécuté sa queue ne doit pas perde sa vigueur. Il doit rester excité et bander, il est encore désireux de plus d’action — bien qu’il puisse être hypersensible pour une trentaine de secondes à une minute. Accordez-lui une courte pause, puis recommencez par la suite. Ruinez-le à maintes reprises, si vous le souhaitez. S’il est capable de rester en érection et que son endurance est miraculeusement plus importante, c’est que vous avez réussi à lui ruiner correctement son orgasme.

LES ORGASMES RUINÉS MULTIPLES

Ce qui m’amène à ma dernière remarque : Vous pouvez absolument ruiner l’orgasme de votre homme plusieurs fois dans la même soirée. Faites-le ! Gardez à l’esprit, qu’il n’y a pas de période réfractaire, qu’il reste insatisfait et qu’il désire en avoir plus, et qu’il reste en érection et physiquement capable. C’est à peu près la formule parfaite pour des orgasmes multiples. C’est une des seules manières par laquelle les hommes peuvent atteindre cette merveille insaisissable qui est donnée naturellement à certaines femmes chanceuses. Offrez-lui une gâterie, ruinez-le une première fois, donnez-lui une ou deux minutes pour récupérer, puis ruiner à nouveau son orgasme. Et de nouveau ! Et encore une fois ! C’est la technique du dégorgement. Tant que vous lui donnez une pause de quelques minutes entre les sessions (et que vous ne foirez pas la technique), vous pouvez à peu près le ruiner toute la nuit. Ses couilles finiront par être totalement vides, et aura des « orgasmes ruinés secs », sa queue épuisée palpitera, mais plus rien ne sortira. C’est probablement le bon moment pour arrêter. C’est également le bon moment pour vous empaler sur sa queue raide, et de vous laissez aller à votre guise. Ne négligez pas votre plaisir !

3 Commentaires

  1. Bonjour,
    Récemment, mon mec m’a dit qu’il aimerait que je lui ruine son orgasme. Je n’ai aucune expérience avec ça. Nous en avons discuté ensemble, regardé des vidéos et cherchés sur internet des infos, notamment votre guide. Je dois avouer que l’idée m’excite beaucoup. Nous avons essayé déjà plusieurs fois, mais ça n’a pas fonctionné. Après qu’il soit venu, il perd son érection et tout intérêt au sexe.
    Donc, ma question est avez vous des conseils, des astuces, des suggestions de technique ?

    • Charlotte, le secret pour réussir est le timing. Vous devez absolument arrêter toute stimulation sur son pénis juste avant l’instant de non-retour. Le plus compliqué est d’identifier précisément ce moment. Prenez-votre temps, apprenez à reconnaitre les signes annonciateur. Demandez-lui de vous le dire. Observez ses expressions faciales, sa respiration, les mouvements de son corps. Jetez un oeil sur ses boules, c’est un bon indicateur car elle remontent avant une éjaculation. Dès le moindre soupçon arrêtez tout et attendez.
      Amélie.