Généralement, la chasteté masculine est avant tout un fantasme purement masculin. Ainsi, c’est souvent l’homme dans le couple qui va découvrir et s’intéresser à ce concept.

Parfois, cette découverte peut durer des années avant de décider d’en parler à sa compagne et de mettre en pratique le déni d’orgasme. Abandonner sa liberté de jouir à l’autre n’est pas une démarche aisée. Il faut au contraire beaucoup de courage et de volonté.

Puis vient le moment où l’homme va désirer partager son fantasme avec sa compagne, car le fantasme de la chasteté masculine et du déni d’orgasme a ceci de particulier qu’il vaut mieux être deux pour le réaliser. La meilleure façon de partager son fantasme est tout simplement d’en… parler.

Messieurs, introduisez la chasteté masculine dans votre relation

Messieurs, vous qui souhaitez découvrir les délices du déni d’orgasmes sachez que si vous ne lui en parlez pas votre compagne n’a pas la moindre idée de ce qui se passe dans votre tête. Vous devez même exprimer très clairement vos envies. Dire que vous voulez pratiquer la chasteté masculine n’est pas suffisant en soit, il faut également lui dire ce que vous entendez par là, ce qui peut se résumer à : « Combien de temps voulez-vous entre deux orgasmes ? ».

Les Tease & Denial ou l’excitation et le refus d’orgasme deviennent des scènes attendu une fois que le concept de la chasteté masculine est introduite dans le couple
Scène ordinaire de « Tease and Denial », madame excite monsieur avec ce qu’il désire, mais qui lui est refusé.

Si vous pensez qu’un orgasme par semaine est déjà difficile à tenir, mais reste un objectif réalisable. Dites-le ! En toutes lettres, écrivez-le s’il le faut avant de le dire : « je souhaite que nous pratiquions le déni d’orgasme et que je ne puisse pas jouir plus d’une fois par semaine ».

N’oubliez pas que votre compagne n’a pas la moindre idée de quoi vous parler. Il est probable qu’au début elle ne s’intéresse que fort peu à la question. Aussi il va falloir aller doucement, faire preuve de beaucoup de patience et de volonté pour lui montrer la voie.

Pour en parler, vous pourrez bénéficier d’un moment privilégié. Un repas en amoureux, une longue promenade dans la campagne ou bien lors d’un jeu érotique, dans ces jeux où l’on se dit ou s’écrit des vérités ou des fantasmes. Les possibilités sont nombreuses et dépendent des habitudes de chaque couple. N’oubliez pas que la chasteté masculine est un jeu sexuel qui se passe dans le couple ; c’est un jeu à pratiquer sérieusement, mais cela ne reste qu’un jeu.

Guidez-la

Au début, vous devrez lui montrer où et comment s’arrêter pendant l’acte sexuel. Il vous faudra avoir la volonté de ne pas jouir de vous même, afin de lui démontrer que cela est possible. Elle aura besoin d’un moment pour comprendre les mécanismes du déni d’orgasmes. Aussi, il est même possible qu’elle y résiste ou qu’elle s’inquiète pour votre santé. Notre culture est ainsi faite que les relations sexuelles sont basées sur la jouissance masculine, il va lui falloir un moment avant de comprendre que dans votre couple, ce n’est plus le cas.

Elle aura besoin d’un moment pour comprendre les mécanismes du déni d’orgasmes. Aussi, il est même possible qu’elle y résiste ou qu’elle s’inquiète pour votre santé.

Au bout d’un moment, l’habitude aidant, votre compagne va prendre les choses en main petit à petit.

Mais prenez garde ! Vos souhaits risquent de se réaliser.