La pose d’une cage de chasteté est rel­a­tive­ment sim­ple. La majorité des mod­èles sont con­sti­tués d’un anneau de base et d’un tube (ou cage). Tout d’abord, l’anneau se pose comme un cock­ring, c’est-à-dire qu’il faut pass­er un pre­mier tes­tic­ule dans l’anneau, puis le sec­ond. Ensuite, une fois, l’anneau en place autour du scro­tum, il faut y insér­er le pénis, puis remon­ter le tout au max­i­mum. Enfin, il ne reste plus qu’à intro­duire le pénis dans le tube de la cage de chasteté avant de ver­rouiller l’ensemble avec le sys­tème de fermeture. 

Lire le témoignage de Mélanie & Thomas

Mélanie, qui utilise occa­sion­nelle­ment avec Thomas une Holy­train­er, nous fait part d’une astuce intéres­sante. Habituelle­ment, ils utilisent une cage de chasteté sur mesures en acier. 

Introduisez les testicules une après l’autre dans l’anneau de la cage de chasteté.
1. Insérez l’an­neau en tirant la peau du scro­tum jusqu’a ce que les tes­tic­ules soit totale­ment passées
Introduisez maintenant le pénis dans l'anneau de base de la cage de chasteté et plaquez le contre le pubis
2. Insérez le pénis dans l’an­neau et remon­ter l’an­neau au maximum
Il ne reste plus qu'à glissez votre « joujou » dans le tube de chasteté
3. Lubri­fiez légère­ment le tube de la cage de chasteté, puis insérez y le pénis

Votre pénis est à l’abri. Noter qu’avec la méthode du collant, la pose de la cage de chasteté peut-être facilitée.
4. Ver­rouillez et retirez la clé

Faire glisser le tube : le lubrifiant

L’introduction du pénis flasque dans le tube d’un dis­posi­tif en matière plas­tique peut-être une opéra­tion déli­cate. En effet, le plas­tique ou le sil­i­cone aura ten­dance à accrocher le pénis empêchant l’introduction com­plète de celui-ci. Les fab­ri­cants et les util­isa­teurs con­seil­lent de lubri­fi­er légère­ment le tube pour faciliter la mise en place. Cepen­dant, l’utilisation de celui-ci peut être une source de désagré­ments : il peut coller quand il sèche ou favoris­er les œdèmes. 

Faire glisser le tube : sans lubrifiant

La méth­ode du col­lant (chaus­sette ou bas) est un moyen de pos­er le tube du dis­posi­tif de chasteté sans utilis­er de lubri­fi­ant. Elle fonc­tionne aus­si bien pour les hommes cir­con­cis que pour les non cir­con­cis. Cette opéra­tion néces­site que vous vous procuriez un bas en nylon ou un col­lant. Découpez-le à hau­teur du genou de façon à obtenir, en quelque sorte, une chaus­sette haute. 

Voici le détail de la méth­ode du col­lant :

  1. D’abord, l’anneau de base de la cage de chasteté doit être en place
  2. Ensuite, enfilez la chaus­sette sur le pénis jusqu’à sa base. Gardez un léger excé­dent de la chaussette.
  3. Après, passez l’autre extrémité du col­lant dans le trou d’évacuation du tube. Main­tenez la chaus­sette à la base du sexe.
  4. Puis, faites gliss­er le tube sur le col­lant jusqu’à ce que le gland y soit intro­duit. (La chaus­sette doit être main­tenue à la base du sexe pen­dant cette étape).
  5. Main­tenant, lâchez le col­lant à la base. Tout en faisant remon­ter le tube jusqu’à la base du pénis, tirez douce­ment sur la chaussette.
  6. Enfin, une fois arrivé à sa posi­tion finale, ver­rouillez le dispositif.
  7. Pour finir, retirez com­plète­ment le col­lant. Le pénis devrait être instal­lé sur toute la longueur du tube.

Le nylon aura ten­dance à agrip­per le pénis, tan­dis que le tube glis­sera sur le nylon. La méth­ode du bas per­met donc d’éviter l’entassement de la peau à la base de la cage. Cepen­dant, elle n’est pas par­faite et il est prob­a­ble que vous ayez à vous y repren­dre plus d’une fois avant d’y par­venir. Mais une fois maitrisée, la pose de la cage sera rapi­de et beau­coup plus confortable. 

Méthode du collant : les avantages

C’est une méth­ode rapi­de et facile
Rend la mic­tion plus facile et per­met de garder la cage pro­pre
L’ab­sence de l’u­til­i­sa­tion de lubri­fi­ant dimin­ue l’ef­fet de clo­ques ou œdèmes.
Le pénis est posi­tion­né aus­si loin que pos­si­ble dans la cage et est répar­tis sur toute la longueur du tube 

Méthode du collant : pour les cages en acier

NikkyLove nous fait savoir qu’il utilise égale­ment la méth­ode du bas pour met­tre ses cages de chasteté en aci­er. Notam­ment, avec sa Lori’s Chasti­ty #5, qui est un tube de chasteté fixé à l’aide d’un pierc­ing Prince Albert. En effet, ce tube de chasteté, fab­riqué sur mesure, présente la par­tic­u­lar­ité de com­porter un rétré­cisse­ment juste der­rière le gland. Ce qui est en fait donc un tube très ajusté, et la seule manière de le pos­er est d’utiliser la méth­ode du bas.