Morgane, nous adorons ton site que nous suivons depuis un moment. Nous sommes ravis de son retour et avons hâte de découvrir les nouveaux projets que tu nous prépares.

Voilà, mon fiancé et moi avons découvert la chasteté masculine il y a environ trois ans grâce à ton site et depuis nous n’avons pas cessé de l’explorer. Nous adorons cette pratique et nous en sommes devenus adeptes. En octobre prochain, nous allons nous marier et nous pensons que notre mariage est une bonne occasion de pousser le jeu encore plus loin.

Nous avons expérimenté, quelquefois des sessions de chasteté de plusieurs semaines. Son record est de 18 jours consécutifs. Actuellement, ses périodes en cage de chasteté durent une petite semaine et ne dépassent que très rarement une semaine. Après quoi, je le déverrouille pour que nous nous amusions ensemble ! Je ne le fais pas jouir chaque fois, mais en moyenne, je lui procure un orgasme une fois par semaine. Parfois, je lui donne seulement un orgasme ruiné. Il n’est pas toujours dans sa cage, il y est à peu près entre 2 à 3 semaines par mois.

Mon fiancé m’a parlé de son désir de marquer le coup en vue de la préparation de notre mariage. Il aimerait intensifier le jeu en inaugurant la chasteté masculine contrôlée au sein de notre couple. Cela impliquerait une stricte application de sa chasteté sur le long terme et que je prenne vraiment mon rôle de keyholder encore plus sérieux. Cette idée n’est pas nouvelle en soi, nous en avions déjà discuté par le passé. Nous nous sommes renseignés sur les cages de chasteté sur mesure et en avons même sélectionné une pour lui. Pourtant, n’avons jamais franchis le cap.

Il me parle de mois de frustration et de chasteté. Je crois qu’il idéalise un fantasme dans sa tête et je pense qu’il n’est pas réellement sérieux avec son désir de ne pratiquement pas jouir. Je dois t’avouer que je suis assez perplexe, mais comme le sujet revient régulièrement et que je suis bonne joueuse, je me dis que si je lui permets de réaliser son fantasme cela pourrait rendre notre lune de miel si spéciale !

Pourtant je ne suis pas une femme de nature autoritaire, en fait je suis très douce dans la vie. Mais je dois avouer que la pensée de le garder verrouillé jusqu’au mariage m’excite, même si mon esprit logique me dit que c’est impossible de le faire patienter aussi longtemps.

Je me demandais si tu avais des idées à me proposer pour rendre les prochains mois excitants et rendre notre lune de miel mémorable pour nous deux, et peut-être faire de la chasteté masculine contrôlée notre mode de vie ?

Magalie 26 ans et Valentin 29 ans

Tout d’abord, félicitations à vous deux pour votre mariage ! C’est agréable d’apprendre qu’un jeune couple est parvenu à explorer un nouvel aspect de leur sexualité grâce à notre site. Concernant le désir de ton futur mari d’intensifier vos jeux, je comprends qu’a tes yeux cela semble irrationnel. Pourtant cela s’explique simplement, la chasteté crée une dépendance dans l’esprit masculin. Une fois que les hommes ont mis leur petit bout dans l’engrenage, ils sont curieusement pris dans une spirale qui se met en branle et ils ne demandent d’une partenaire avenante pour en explorer les rouages. Alors quand une femme prête à repousser les limites me demande conseil, c’est avec plaisir que je lui réponds.

Je ne vous connais pas personnellement et je ne connais pas vraiment vos préférences en matière de sexe. Cependant, je constate que ton homme n’est pas habitué aux longues périodes de port de la cage de chasteté ni aux longues périodes de déni sans orgasmes. Alors, voici ce que je ferais à partir de maintenant pour m’assurer de rendre la nuit de noces mémorable !

Votre mariage étant prévu dans plus de huit mois, il est urgent de commander cette cage de chasteté sur mesure. Dès réception, il devrait l’essayer et la porter régulièrement, cela lui laissera quelques semaines pour s’adapter à sa nouvelle cage.

Je commencerais la session de chasteté masculine contrôlée (CMC) six mois avant le mariage. À cette date, je rendrais le port de la cage permanent. Durant cette période, il n’en sortira que trois fois ! C’est un premier pas pour vraiment repousser ses limites. En n’étant jamais libre sans surveillance, tu es certaine qu’il ne puisse pas se soulager seul si l’excitation sexuelle devient trop forte !

En plus du port de la cage 24 heures sur 24, je lui interdirais certaines choses jusqu’au mariage. Ainsi, lorsqu’il les obtiendra à nouveau elles auront une saveur très spéciale.

Refus de pénétration

Premièrement, jusqu’au mariage je lui interdirais totalement la pénétration ! Historiquement, c’était la chasteté pour tous jusqu’au mariage. Dans le cas de contrôle de l’orgasme, l’homme pourrait être chaste de pénétration pendant quelques mois. Ainsi, la prochaine fois qu’il pourra baiser, il sera un homme marié ! Pas de pénétration pour lui ne veut pas dire perte de plaisir pour toi, c’est pourquoi un jouet sexuel comme un gode-ceinture pourrait être très utile. Ainsi, à chaque fois que tu désireras être pénétrée, son sexe restera étroitement verrouillé dans sa cage de chasteté tandis qu’il te satisfera avec le gode-ceinture. Tu peux être certaine que lorsqu’il aura à nouveau la permission de te pénétrer réellement, l’effet sera très puissant.

Refus d’orgasmes

Deuxièmement, ton message me laisse penser que ton fiancé n’est pas habitué à recevoir régulièrement des orgasmes ruinés. Alors, pendant sa période d’adaptation à sa nouvelle cage entraine-toi à lui procurer des orgasmes ruinés. Ensuite lors de votre session de CMC et jusqu’à la nuit de noces, je lui interdirais totalement les orgasmes complets ! Chaque éjaculation serait un orgasme ruiné. S’il veut être frustré, tu peux être certaine que cela sera très frustrant ! Son prochain orgasme complet aura lieu lorsqu’il sera un homme marié.

Limitation de la fréquence de ses éjaculations

Troisièmement, je limiterais strictement la fréquence de ses éjaculations. Il t’a demandé de subir des mois de frustration et de chasteté ? Alors la première chose à faire est de ne pas le faire éjaculer trop souvent ! Si la fréquence des orgasmes complets est maintenant de zéro pendant six mois, les orgasmes ruinés seront alors les seuls qu’il obtiendra. Il est habitué à recevoir un orgasme complet toutes les semaines ? Et bien, je te propose de partir sur cette base x 2. C’est-à-dire que je lui procurerais un premier orgasme au bout de 2 semaines de chasteté. Ensuite, je doublerai le temps entre chacun, le second aurait lieu 4 semaines après le premier. Je lui procurerais le troisième et dernier de cette session de CMC 8 semaines après le second. Je réaliserai certainement ce dernier orgasme ruiné lors d’une longue, très longue séance de taquineries (au moins deux heures). J’opterais pour la technique de la « pleureuse » et je terminerais par un délicieux, mais oh combien frustrant orgasme ruiné sec avant de le remettre en cage jusqu’au mariage pour 14 longues semaines.

Après trois mois d’attente, tu seras certaine qu’il sera vraiment dans un état de frustration positive rendu au mariage. Il en rêvera la nuit de cet orgasme.

Renforcement positif

Quatrièmement, n’oublie pas de lui faire subir beaucoup de taquineries ! Plus il sera taquiné, plus les périodes de chasteté seront efficaces et frustrantes pour lui. Au début, je n’hésiterais pas à déverrouiller sa cage pour jouer avec son pénis avant de le glacer et de le remettre à sa place sans le laisser jouir. Le premier mois, je le ferais peut-être trois ou quatre fois par semaine. Puis progressivement, je diminuerai la fréquence. Évidemment, durant les trois derniers mois étant une période de stricte chasteté imposée, je ne déverrouillerais sous aucun prétexte sa cage (sauf en cas de nécessité avérée) jusqu’à la nuit de noces.

L’orgasme tant attendu

Lors de votre nuit de noces, il sera maintenant temps de le libérer de sa chasteté temporaire et de lui permettre de te pénétrer jusqu’à l’orgasme complet en toi. Après plus de trois mois d’attente, il risque de jouir rapidement, voir prématurément, mais ce moment sera mémorable et très puissant pour vous deux.

Merci beaucoup pour ce partage, je vous souhaite un beau mariage, beaucoup de bonheur et de plaisir ! N’hésite pas à revenir nous donner des nouvelles sur comment se dérouleront les prochains mois et votre lune de miel.

Nota : évidemment, le scénario que je propose ici est basé sur une l’histoire et les désirs d’un couple et des nombreux échanges avec Magalie, ce n’est pas un scénario universel qui conviendrait à tous ! Nous sommes tous différents et nos limites ne sont pas les mêmes.

Chasteté masculine, scène de taquinerie pour un renforcement positif du déni
Mon amour, est tu prêt à supporter cette délicieuse torture pendant 3 mois ?
Morgane
« C’est mon petit-ami qui m’a fait découvrir la chasteté masculine lors de ma première année d’université.

Le jeu de la chasteté, et les choses qu’il me permet de faire aux hommes * ahem *, je veux dire avec les hommes est si érotiquement excitant pour moi. J’y pense, j’en rêve et je le fais tout le temps, c’est une véritable obsession. Je ne peux pas m’empêcher d’introduire la chasteté aux hommes que je rencontre.

La chasteté masculine n’a plus de secret pour moi, ah si un : je n’ai jamais compris cette dépendance que le jeu de la chasteté crée dans l’esprit masculin. Une fois qu’ils ont mis le doigt dans l’engrenage, ils sont curieusement pris dans une spirale infernale qui se met en branle et qui ne s’arrête jamais. »

2 Commentaires

  1. J’apprécie vraiment que tu aies pris le temps d’échanger avec nous et de publier cette réponse à mon message. Merci beaucoup pour les idées, Morgane.

    Mon fiancé et moi avons lu ta réponse le soir même de sa publication, depuis nous en avons longuement discuté ensemble.
    Tout d’abord, j’en ai profité pour essayer de comprendre son désir d’intensifier notre jeu et son besoin de chasteté sur le long terme. Ses explications rejoignent la théorie de la spirale que tu as évoqué.

    Ensuite, nous pensons que de ne pas le laisser me pénétrer d’ici le marriage est une excellente idée. Cependant lorsqu’il a découvert le programme que tu nous as concocté il a exprimé sa surprise. Il ne s’attendait pas une chasteté aussi longue. Le fait de ne pas lui procurer d’orgasme jusqu’au mariage lui parait être une situation qui repousserait beaucoup trop ses limites, et les miennes. Cela dis, bien que la situation soit quelque peu irrationnelle, je dois avouer que cela nous excite beaucoup.

    Aussi, je trouvais l’idée de lui faire porter un gode-ceinture au-dessus de sa cage de chasteté pour me pénétrer un peu spéciale, voire gênante. Cependant, mon fiancé semblait manifestement excité par l’idée. Lors de la lecture de l’article, il était à mes côtés et je pouvais facilement voir son sexe gonflé dans sa cage de chasteté. (Au passage, merci encore de m’avoir prévenue de la publication et d’avoir accepté de la retarder de quelques jours, le temps de le mettre en cage pour qu’il découvre ta réponse dans les meilleures conditions 😉) Comme je l’ai dit, je suis joueuse, j’ai donc finalement accepté de passer outre ma gêne et d’essayer.

    Je dois avouer de qu’une part j’ai été agréablement surprise par le plaisir que cela m’a procuré ; et que d’autre part cela m’a permis de révélé mon côté « Keyholder » enfouit au fond de moi. J’ai donc décidé de faire exactement ce que tu nous proposes.

    Nous avons commandé sa cage de chasteté sur mesure que nous avons reçus il y a quelques jours. Elle est confortable a porter, restrictive à souhaits, bref elle est juste parfaite. Je ne suis pas certaine qu’il va réellement résister à l’excitation et à l’envie, mais en ce moment il est excité comme jamais à l’idée de ne plus avoir d’orgasme d’ici le mariage. C’est ironique, il faut l’avouer !

    La seule idée que je ne pense pas faire concerne notre nuit de noces. Quand nous retrouverons notre chambre au petit matin, la seule chose sont nous serons capable sera certainement de dormir. Nous partirons en voyages de noces quelques jours après notre mariage et je pense le faire attendre encore 2 semaines pour plus tard pour rester sur cette base x2. Cela dis, j’ai peut-être quelques idées en tête que je ne veux pas lui dévoiler.

    Nous ne manquerons pas de te tenir au courant après notre mariage.

  2. Bonjour Magalie et Valentin
    félicitation pour votre mariage et long et grand plaisir à vous .

    Votre article nous rappelle notre mariage il y a 15 ans où mon futur mari était en chasteté durant les 9 mois précédant notre mariage la chasteté sans jouissance à commencée lors de notre retraite et c’est terminé 9 mois plus tard lors de notre nuit de noce. J’ai moi aussi choisi de ne pas avoir de pénétration durant ces 9 mois mais j’ai jouie très souvent sous sa langue ses mains ou les miennes.
    je dois avouer que j’étais certainement aussi impatiente que lui de cette nuit de noce ce fut réellement un moment extraordinaire même si c’était à 5 H du matin.

    Anne, 39 ans 20 ans avec mon homme sous chasteté, 15 ans de mariage, 4 enfants