Pour certains dans notre société contemporaine, le couple continue de se vivre dans une relation monogame et exclusive. Alors que d’autres ne jurent que par des relations à plusieurs, d’autres encore par les échanges de partenaires. Et, il  y a les couples tentés ou adeptes du candaulisme. Vous en faites peut-être partie ?

Aussi, il y a ceux qui le pratiquent et qui en témoignent à la télévision. C’est le cas de ce couple qui est intervenu dans l’émission présentée par Thierry Ardison, Zéro Limite.

Mais c’est quoi le candaulisme ?

C’est une pratique libertine qui se définit par le fait de prendre du plaisir à voir ou à savoir l’être aimé s’offrir sexuellement à une autre personne. En d’autres termes, un homme candauliste éprouvera du plaisir en voyant sa partenaire faire l’amour avec un ou plusieurs autres hommes ou femmes.

N’as tu jamais fantasmé sur ta meuf au lit avec une autre nana ou un autre mec ? Cette idée t’excite et tu commences à être à l’étroit dans ton slip ? Alors, tu as un penchant candauliste.

De l’échangisme au candaulisme

Initiés tout d’abord à l’échangisme, Lisa et Vincent racontent comment ils ont ensemble découvert le candaulisme. Ils nous parlent tous les deux de leur initiation respective à la sexualité libertine. Aussi, ils expliquent comment, après avoir goûté aux plaisirs de l’échangisme ils ont fait évoluer leur pratique vers le candaulisme.

Ils nous offrent, en effet, quelques confessions croustillantes. Par exemple, le récit de leur nuit de noces passée en compagnie d’un complice ; ou encore, leur manière de trouver des amants.

Également adepte de la scénarisation de leur sexualité, ce couple candauliste évoque certaines thématiques associées au candaulisme. Telle que, la jalousie, la stimulation cérébrale. Chacun leur tour ils évoquent leur rapport à la sexualité candauliste.

Deux types de candaulistes : le Cuckold et le Stag

Dans l’interview, Thierry Ardison nous apprend, brièvement, qu’il existe deux types  de couple candaulistes. D’une part, le « cuckold » qu’il définit comme un homme humilié, soumis et dont il associe la pratique au sadomasochisme ; et d’autre part, le « stag » qui pratique au même titre que l’invité. Cependant, la pratique d’un candauliste « stag » ne doit pas être confondu avec du triolisme.

Découvrez-le portait de Lisa et Vincent, un couple de Candaulistes dans Zéro limite :