Lorsque le principe de la chasteté mas­cu­line est établie au sein du cou­ple, cela implique que la femme a accepter son rôle de Key­Hold­er et qu’en con­séquence elle est l’u­nique respon­s­able de la ges­tion du déni d’or­gasme de son parte­naire, elle est égale­ment en charge de la ges­tion de la cage de chasteté.

En con­séquence, la pose et le retrait du dis­posi­tif de chasteté et de son seul et unique ressort.

D’une manière générale, il est souhaitable que l’homme éviter de touch­er lui-même son pénis, quelques soit les cir­con­stances, ce priv­ilège revenant de pleins droits à sa Key­Hold­er.

Cage de chasteté : Holy­train­er