Les seins, objets des fan­tasmes mas­culins : en forme de pomme ou de poire, petits ou gros, en toute lib­erté sur la plage, se dessi­nant sous un pull moulant ou s’offrant dans un beau décol­leté, leurs ron­deurs pos­sè­dent un pou­voir éro­tique incom­pa­ra­ble. C’est un fait, les hommes, et sans être mazophile (fétichiste des seins), raf­fole des seins. Cer­tains expliquent que la poitrine fémi­nine émet des sig­naux sex­uels prim­i­tifs.

Les seins sont égale­ment un sym­bole de féminité et une zone érogène impor­tante chez les femmes. En cares­sant le sexe de votre parte­naire encagé avec vos seins et sous l’effet de l’excitation, les seins peu­vent se con­tracter, les mamel­ons dur­cis­sent à mesure qu’ils se gor­gent de sang. On par­le d’érection du mamel­on.

Cer­tains cou­ples asso­cient à la chasteté mas­cu­line les taquiner­ies ver­bales, et pour ceux qui sont à l’aise, il est fréquent d’évoquer la petitesse du pénis. Dans ce cas de fig­ure, une com­para­i­son (exagéré) entre la taille de vos tétons érigés et celle de son pénis con­fin­er dans son petit tube.

« Chéri, regarde comment mes tétons sont durs et gros, contrairement à ton petit truc ».

Branlette espagnole, elle caresse la bite et les couilles de son mec entre ses seins
Usez de vos atouts naturels pour taquin­er votre mec.