Par­mi les pra­tiques sex­uelles en vogue il existe cette fameuse tech­nique l’or­gasme ruiné ou « ruined orgasm ». Lorsque la mas­tur­ba­tion d’un homme devient tout un art : entre plaisirs et con­trôle.

l'orgasme ruiné

Le prob­lème avec l’orgasme mas­culin, c’est qu’il demande sou­vent un petit temps pour « recharg­er ses bat­ter­ies ». Le principe de l’or­gasme ruiné essaie, juste­ment, de s’affranchir de cette péri­ode où l’homme a besoin de repos avant de repar­tir dans l’action. Une opéra­tion qui demande un cer­tain doigté et une bonne com­mu­ni­ca­tion entre les deux parte­naires, car il fau­dra arrêter de caress­er son pénis juste avant qu’arrive l’orgasme.

Un jeu amu­sant qui pro­longera le désir de mon­sieur, mais qui peut rapi­de­ment devenir une vraie tor­ture s’il veut réelle­ment jouir, car l’idée c’est de ne pas venir. Enfin, pas com­plète­ment. Lorsque c’est bien fait, du sperme « s’échappe » du pénis par petites quan­tités, mais sans arriv­er au bout de son éjac­u­la­tion.

964 vues
Un orgasme déli­cieuse­ment ruiné

Il y a un vrai d’échange de pou­voir entre la mas­tur­ba­trice et le mas­tur­bé. Pren­dre le con­trôle de l’orgasme de son parte­naire est un vrai plaisir pour celle qui aime tout diriger. Le ruined orgasm, c’est l’orgasme mul­ti­ple chez l’homme, mais qui peut entraîn­er une cer­taine frus­tra­tion. Bien sûr, votre cama­rade de jeu devra être assez obéis­sant et ne pas se laiss­er empar­er par les sen­sa­tions intens­es. Un con­seil : attachez-lui les mains ! Les plus mali­cieuses n’hésiteront pas à se servir d’une cage de chasteté mas­cu­line pour ampli­fi­er l’excitabilité de leur parte­naire.

L’orgasme ruiné en solo

En solo, il est tout à fait pos­si­ble de prof­iter de l’expérience de l’or­gasme ruiné. Cepen­dant, il fau­dra user d’un cer­tain self-con­trol pour ne pas ce laiss­er emporter par l’orgasme. C’est un bon entraine­ment d’endurance qui peut deman­der un peu de pra­tique, mais en vaut la peine. Les plus téméraires n’hésiteront pas à s’imposer des longues péri­odes d’encagement avant de goûter aux déli­cieuses sen­sa­tions qu’offre cette pra­tique.

L’orgasme ruiné en vidéo

Sten­rich, ce cou­ple qu’on ne présente plus s’adonne régulière­ment à cette pra­tique ajoutant au jeu, quelques jours d’abstinence sex­uelle. De quoi inten­si­fi­er le plaisir de madame et de mon­sieur, qui sem­blent énor­mé­ment appré­ciés. N’hésitez pas à jeter un œil curieux sur leur chaîne où ils pra­tiquent égale­ment le peg­ging et la chasteté mas­cu­line.

Morgane
C’est mon petit-ami qui m’a fait découvrir la chasteté masculine lors de ma première année d’université, depuis j’en suis tombée amoureuse <3

Le jeu de la chasteté, et les choses qu’il me permet de faire aux garçons *ahem*, je veux dire avec les hommes est si érotiquement excitant pour moi. La chasteté masculine sous contrôle féminin, j’y pense, j’en rêve et je le fais tout le temps, c’est une véritable obsession :D