La chasteté masculine, pourquoi ? Comment ?

2,278 vues

Rien n’est plus beau pour une femme qui détient les clefs, que de se sen­tir aimé comme jamais. De recevoir toute l’attention de son com­pagnon et d’être servi comme une reine. Dans un cou­ple, l’homme qui offre le con­trôle total de sa sex­u­al­ité à sa femme devient doux, atten­tif, aimant, apaisé. Car il est libéré de ses pul­sions sex­uelles.

La con­trainte psy­chique éveille tous ses sens et met sa libido à fleur de peau, les sen­sa­tions de désir pour sa parte­naire sont exac­er­bées et qua­si per­ma­nentes.

L’homme chaste qui dévoue le con­trôle de son plaisir à sa parte­naire lui per­met enfin d’accéder à la place qu’elle mérite pour sa beauté et son intel­li­gence : sub­limée comme une Déesse, et aux com­man­des de la sex­u­al­ité du cou­ple.

Faire le pas : commencer avec la cage de chasteté

Une femme pose une cage de chasteté sur le pénis de son mecs
Pose de la cage de chasteté sur le pénis de l’homme

Une fois l’envie trans­for­mée en acte, les choses se passent mieux si elle se font en douceur, à l’écoute du rythme de cha­cun. On ne com­mence pas de suite en espérant porter une cage en per­ma­nence.

Il existe sur le marché une var­iété de mod­èle et de type de cage de chasteté : les cages en sil­i­cone sou­ple, celle en plas­tique, en cuir, en bois et celle en faite sur mesure en métal.

Pour com­mencer, je vous con­seille la CB 6000 (CB 6000s), cette cage est livrée avec dif­férents anneaux de base et d’entretoises. Ain­si, cela vous per­met de trou­ver la con­fig­u­ra­tion qui vous con­vient le mieux. Ensuite, votre corps doit s’habituer pro­gres­sive­ment à la cage de chasteté. Portez la cage une heure pour com­mencer et aug­mentez la durée petit à petit jusqu’à être capa­ble de pass­er plusieurs jours et nuits ver­rouil­lé.

Intensifiez la pratique : la cage de chasteté sur mesure

Une fois famil­iarisé avec le port de la cage et que la pra­tique de la chasteté mas­cu­line est bien établie dans votre cou­ple, vous aurez peut-être envie de pass­er sur une cage en métal réal­isée sur mesure. Les cages en métal présen­tent l’avantage d’être plus hygiénique, ce qui autorise un port sur de plus longues durées. De plus, elles offrent une meilleure sécu­rité pour empêch­er le retrait sans clefs, en cas d’envie de trich­er.

Ce qui déter­mine plus que tout le con­fort d’une cage, c’est le fait qu’elle soit faîte pour vous, aux dimen­sions exacte de votre sexe. Vous pour­rez tester des dizaines de cages “tailles unique” et chercher encore votre bon­heur, si les tailles clas­siques du marché ne vous cor­re­spon­dent pas. La cage doit être ajustée à la taille de votre sexe au repos total, voir légère­ment com­primée sur sa longueur. Le pénis ne doit pas flot­ter dedans afin d’assurer une sen­sa­tion d’encagement opti­male et réduire le risques d’érections inopinées.

Voici les éléments typiques qui déterminent les mesures d’une cage de chasteté:

  • le diamètre interne de l’anneau de base qui vient der­rière les tes­tic­ules autour du scro­tum (valeur moyenne Ø 45 mm)
  • le diamètre interne du tube qui con­tient le pénis (valeur moyenne Ø 35 mm)
  • la longueur du tube (valeur moyenne 60 mm)
  • l’espace entre l’anneau de base et le tube (de façon à ne pas laiss­er la pos­si­bil­ité de sor­tir les tes­tic­ules, valeur moyenne=11mm )
La clé de la cage de chasteté de son mec pend entre ses gros seins
La Key­hold­er détient la clé la cage de chasteté de son com­pagnon. Impos­si­ble pour un homme de rester de mar­bre devant cette mag­nifique paire de seins… Ah moins que ce soit la vision de la clé qui le fasse gon­fler dans sa cage ?

Les risques du port de la cage de chasteté ?

Le port d’une cage ne présente pas de risques impor­tants tant que cer­tains points sont respec­tés :

  • Il est impor­tant de choisir un mod­èle per­me­t­tant d’assurer une bonne hygiène.
  • En cas de blessure ou de prob­lème lié à l’hygiène, il est con­seil­lé d’éviter de porter la cage.
  • Éviter le port de la cage lors d’une activ­ité sus­cep­ti­ble d’entraîner des chocs vio­lents.
  • Ne pas porter la cage de chasteté lors des pas­sages dans les por­tiques de sécu­rité (musées, aéro­port…) le métal de la cage ou celui du cade­nas peut son­ner, si vous voulez éviter une humil­i­a­tion publique.
  • Pour éviter des dys­fonc­tion­nement érec­tile provo­qué par un port pro­longé de la cage de chasteté il est impor­tant d’octroyer des péri­odes de lib­ertés. Lors des péri­odes de lib­ertés, le pénis pour­ra retrou­ver tout son poten­tiel avec des pleines érec­tions. Elles peu­vent être l’occasion de pra­ti­quer des séances de taquiner­ie et de refus d’orgasme, d’orgasme ruiné ou tous sim­ple­ment pour des rela­tions sex­uelles. Cer­tains préfèreront sor­tir le moins pos­si­ble l’oiseau de la cage, c’est un plaisir risqué. À vous de voir…
  • Garder une clef de sec­ours pour votre homme en cas d’urgence. Cette dernière peut être con­servée dans une enveloppe scel­lée, afin que vous soyez infor­mé de son util­i­sa­tion éventuelle. L’excuse a intérêt d’être bonne !

Une expérience chaste mais très sexuelle!

Associer les plaisirs de la cage de chasteté et le karezza

Il ne s’agit évidem­ment pas, dans le con­texte de la chasteté mas­cu­line, d’une pra­tique con­sis­tant à s’abstenir de toute pra­tique sex­uelle. Bien au con­traire, le but étant d’alimenter et d’intensifier le plaisir sex­uel du cou­ple d’une autre façon. Par con­tre, les orgasmes ou les éjac­u­la­tions de mon­sieur ne sont plus garanties.

La parte­naire qui détient la clé peut s’en don­ner à cœur joie d’ordonner des mas­sages éter­nels, des léchages très appliqués… Mais aus­si d’imposer des règles, ses règles, qui devien­dront au fil du temps, la bible de l’homme chaste.

Il faut du temps pour décou­vrir et appréci­er vrai­ment tous les plaisirs que peut pro­cur­er la chasteté mas­cu­line. Les pre­miers jours on observe chez l’homme encagé un état d’excitation qua­si per­ma­nent. Ensuite, une phase tran­si­toire d’aversion vis-à-vis de la cage due à l’incapacité de con­trôler ses pro­pres besoins sex­uels.

C’est une étape cri­tique pour la Key­hold­er, elle peut céder et lui accorder ce qu’il désire : jouir. Au con­traire, elle peut l’encourager, le per­suad­er, par­fois même avoir recours à la dis­ci­pline pour l’aider à pass­er ce cap. Puis, vient alors une forme de renon­ce­ment, d’acceptation, une tran­si­tion vers quelque chose de plus fort et plus noble. Com­mence, alors, le vrai plaisir d’être chaste, le nir­vana de l’encagé qui ren­tre en ado­ra­tion totale envers sa Key­hold­er. C’est un plaisir extrême­ment cérébral, qui lui donne envie d’être main­tenu ain­si. Peu importe la durée de sa chasteté, la libéra­tion — même si elle est désirée — est tou­jours angois­sante pour l’homme encagé.

Mais… êtes-vous bien sûr d’en avoir envie ?

Cha­cun vie les jeux de chasteté mas­cu­line à son rythme et de la manière qui leur con­vi­en­nent. Cer­tains cou­ples utilisent la cage seule­ment pour jouer quelques heures, en tant que prélim­i­naire, avant de faire l’amour. Tan­dis que d’autres souhait­ent explor­er des sen­sa­tions plus intens­es en restant chaste des semaines, par­fois des mois.

À vous de voir ce qui vous cor­re­spond le mieux pour votre cou­ple et si vous oserez explor­er les pro­fondeurs de la chasteté. Mais con­sid­érez bien que, une fois que vous aurez décou­vert les ver­tus de la chasteté, il est peu prob­a­ble que vous ayez envie de faire machine arrière.

Morgane
C’est mon petit-ami qui m’a fait découvrir la chasteté masculine lors de ma première année d’université, depuis j’en suis tombée amoureuse <3

Le jeu de la chasteté, et les choses qu’il me permet de faire aux garçons *ahem*, je veux dire avec les hommes est si érotiquement excitant pour moi. La chasteté masculine sous contrôle féminin, j’y pense, j’en rêve et je le fais tout le temps, c’est une véritable obsession :D

6 Commentaires

  1. Cela fait 5 ans que je porte la cage, 24 h sur 24, aucune jouis­sance autorisé, juste une traite de la prostate une fois par mois.

    La cage est retirée juste pour les vis­ites chez le médecin, accom­pa­g­né bien sur de mon épouse.
    Je suis super frus­tré, ma maîtresse adore.

  2. Bon­jour,

    C’est tou­jours avec plaisir et beau­coup d’attention que je lis vos dif­férents dossiers et arti­cles touchant le domaine de la chasteté mas­cu­line.

    J’avoue franche­ment que le domaine relatif à la chasteté mas­cu­line est un sujet qui me tiens par­ti­c­ulière­ment à cœur ! Depuis bien­tôt 3 années (l’anniversaire de chasteté s’approche)

    Nous en avons fait avec mon mari un mode de vie incon­di­tion­nel. Lui en tant que mari chaste et soumis, est effi­cace­ment encagé, il sait écouter et surtout il doit obéir ! moi je suis dom­i­nante dans un esprit de par­faite com­plic­ité. (Un mari chaste / épouse épanouie) Nous con­fir­mons, ils nous seraient vrai­ment dif­fi­cile de faire un retour. Au début l’idée venant de lui me deman­dant sou­vent être soumis ? sur­prise ?, et finale­ment après divers­es réflex­ions sur les pos­si­bil­ités de soumis­sion ! il s’est tout sim­ple­ment retrou­vé encagé !!! avec des dis­posi­tifs stan­dards pour com­mencer (pos­si­bil­ité de se libér­er !) , et finale­ment une cage en aci­er sur mesures !! con­fine­ment étroit, mais con­fort­able à porter ! d’une effi­cac­ité red­outable, mon­sieur est chaste, je le laisse de très longues péri­odes pour appréci­er le con­fort et les effets de sa cage, je con­trôle sa sex­u­al­ité ! soumis, il est libre de fan­tas­mer !!! mais il doit obéir !!!

    Notre dernière pra­tique, je mets à la taille de mon mari, un har­nais gode-cein­ture !
    Le Har­ness de Doc John­son est vrai­ment for­mi­da­ble, et d’une qual­ité irréprochable !

    Naturelle­ment je lui laisse béné­fici­er des effets de sa con­fort­able cage de chasteté qui reste effi­cace­ment cade­nassée.

    C’est ain­si qu’il arbore un pénis (gode) de généreuses dimen­sions ! Vu qu’il espère à une future libéra­tion ( ce qui est cer­taine­ment peu prob­a­ble LoL) c’est avec une remar­quable et fougueuse moti­va­tion qu’il me fait attein­dre un orgasme voluptueux et mer­veilleux ! effet jouis­sif mag­ique, je suis comblée. Restant bien chaste et frus­tré dans sa cage, je lui enlève le gode-cein­ture lui faits remar­quer que c’est en restant bien cade­nassée dans sa cage que sa petite bite est la plus per­for­mante et effi­cace.

    En vous remer­ciant et vous félic­i­tant pour l’excellente qual­ité de votre site, et au plaisir de vous lire, je vous envoie mes respectueuses et cor­diales salu­ta­tions.

    Monique