À pri­ori, il n’y a qu’une seule et unique rai­son pour pra­ti­quer la chasteté mas­cu­line et le déni d’orgasme au sein du cou­ple : parce que c’est un fan­tasme que l’un des mem­bres du cou­ple (sou­vent l’homme) voudrait réalis­er. La chasteté mas­cu­line est un jeu sex­uel. C’est un jeu sérieux qui sort du cadre de la cham­bre à couch­er, mais cela ne reste qu’un jeu entre un homme et une femme.

Oubliez tout ce que vous avez lu sur la chasteté for­cée que cer­tains affir­ment subir sur les forums de l’Internet. Aucun homme ne saurait être tenu en état de chasteté con­tre son gré. Aucune cein­ture ne peut résis­ter à quelques out­ils. Et si ces hommes vous assurent qu’ils sont oblig­és de rester dans leur CB3000 sous risque de devoir divorcer, qu’ils n’ont pas le choix… et bien qu’ils divor­cent. Qui voudrait vivre avec une femme qui vous force dans une voie que vous n’aimez pas.

Nous oublierons égale­ment les sites qui pré­ten­dent que la chasteté mas­cu­line va sauver votre cou­ple. Qu’il va devenir mirac­uleuse­ment le meilleur homme du monde ! Que cela va réguler les hommes trop gour­mands sex­uelle­ment par­lant. La chasteté mas­cu­line n’est pas le remède mir­a­cle à vos prob­lèmes de cou­ples. N’imaginez pas un instant pou­voir réguler son appétit sex­uel par ce moyen, ce n’est assuré­ment pas plus effi­cace que de fer­mer la porte de la cui­sine pour ne plus enten­dre une cocotte minute qui sif­fle. Ignor­er un prob­lème risque tout sim­ple­ment de le ren­dre pire.

Par con­tre, des choses vont quand même chang­er et pas seule­ment d’un point de vue sex­uel :

  • Un homme chaste devient plus amoureux et plus atten­tif aux besoins de sa com­pagne. Il est plus prompt à aider dans les tâch­es quo­ti­di­ennes. Il essaye de plaire et de faire plaisir. D’un cer­tain point de vue, il essaye de regag­n­er le cœur de sa com­pagne à chaque instant, de lui faire la cour.
  • La vie sex­uelle du cou­ple s’améliore. Les rela­tions sex­uelles sont plus fréquentes et plus rich­es. L’homme privé de ses orgasmes recherche le plaisir dans celui de sa com­pagne.
  • Le cou­ple fait mieux face à l’évolution de sa vie sex­uelle avec l’âge. L’homme n’a plus à se sen­tir jugé sur ses per­for­mances sex­uelles. La femme vit les inci­dents gyné­cologiques avec moins d’anxiété et de pres­sion.
  • Un point très impor­tant, qu’on oublie facile­ment et qui pour­tant est la cause de bien des prob­lèmes de cou­ples : la dis­cus­sion dans le cou­ple sur votre vie sex­uelle. Pour met­tre en place le déni d’orgasme au sein du cou­ple, vous devez par­ler. Vous devez vous exprimer. Et vous com­pren­dre. Savoir ce que l’un et l’autre veu­lent.

1 COMMENTAIRE