Le fait de pra­ti­quer le con­trôle de l’orgasme mas­culin et la chasteté au sein de votre cou­ple ne ren­dra pas votre mec soumis. Non, la réal­ité de la chasteté mas­cu­line est sim­ple­ment qu’il a un esprit ouvert, sex­uelle­ment par­lant. Et qu’il a la chance d’avoir trou­ver une fille ouverte d’esprit prête à explor­er avec lui ces plaisirs là.

Oubliez toutes ces his­toires de dom­i­na­tion que vous avez pu lire sur le net ; je par­le des soi-dis­antes dom­i­na­tri­ces qui enca­gent le sexe de leurs soumis juste pour les hum­i­li­er. La plu­part du temps, c’est juste des réc­its issus de fan­tasme mas­culin. Aus­si, inutile d’être branché BDSM, vous pou­vez être un cou­ple vanille et vous adon­ner à ces plaisirs. La réal­ité de la chasteté mas­cu­line est qu’elle est ouverte à tous les cou­ples com­plices.

réalité de la chasteté masculine : frustration, plaisir et partage d’intimité
Tease & denial : Un jeune cou­ple heureux d’explorer les plaisirs que la chasteté mas­cu­line peut offrir à leur cou­ple.

Soyons réal­istes, dans une rela­tion à long terme, vous avez en moyenne 8 rap­ports sex­uels par mois. Cela sig­ni­fie une moyenne pour votre copain de 96 orgasmes par an (s’il ne se mas­turbe pas). S’il est bon au lit, peut-être que vous aurez un orgasme une fois sur trois… soit 32 orgasmes par an !

La réalité de la chasteté masculine : la compersion

Dans une rela­tion dans laque­lle l’homme dévoue sa sex­u­al­ité à sa petite-amie et que celle-ci con­sent à pren­dre le con­trôle des ses orgasmes, les rap­ports sex­uels seront aus­si, voir plus fréquents. En revanche, les orgasmes du parte­naire seront plus excep­tion­nels.

Évidem­ment, la chasteté mas­cu­line et le déni d’orgasme entraineront une forte frus­tra­tion sex­uelle chez l’homme. Les taquiner­ies l’aideront à pos­i­tiv­er sa pri­va­tion et à dévelop­per son sen­ti­ment de com­per­sion. L’homme reportera une grande par­tie de son exci­ta­tion sur le plaisir qu’il pro­cur­era à sa parte­naire. Ain­si, une key­hold­er peut s’attendre à obtenir un ou plusieurs orgasmes à chaque rap­port. Avec une moyenne de 96 rap­ports par an, elle parvien­dra à autant d’orgasmes. Voilà la prin­ci­pale dif­férence ! N’est-ce pas plus vir­il pour un homme de faire jouir sa copine plus sou­vent ?

La réalité de la chasteté masculine : des orgasmes moins fréquents, mais incomparables

Les effets de la chasteté se font ressen­tir au bout de quelques jours, puis s’estompent avec le temps. En le taquinant sex­uelle­ment, il est pos­si­ble de les raviv­er et ils devien­dront plus puis­sants. L’effet est max­i­mal après plusieurs semaines. Plus un homme restera longtemps sex­uelle­ment excité, plus il dévelop­pera son sen­ti­ment de com­per­sion.

Certes, pour votre com­pagnon les orgasmes seront moins fréquents, mais ils seront incom­pa­ra­bles à ce qu’il a pu con­naitre. Ses orgasmes seront plus grat­i­fi­ants et puis­sants. Vous apprécieriez égale­ment ces moments de jouis­sance que vous lui offriez.

Morgane
C’est mon petit-ami qui m’a fait découvrir la chasteté masculine lors de ma première année d’université, depuis j’en suis tombée amoureuse <3

Le jeu de la chasteté, et les choses qu’il me permet de faire aux garçons *ahem*, je veux dire avec les hommes est si érotiquement excitant pour moi. La chasteté masculine sous contrôle féminin, j’y pense, j’en rêve et je le fais tout le temps, c’est une véritable obsession :D