Un soir, Elle avait décidé d’allumer Jean-Pierre après deux semaines ininterrompues de privation. Elle aimait le voir fou de désir et le laisser sur sa faim. Elle avait décidé que sa seule satisfaction ce soir serait de la lécher et qu’il resterait encore en cage quelques jours. Parfois, Elle était encore plus garce : après l’avoir attaché sur le lit, Elle le libérait de la cage et le masturbait en l’amenant plusieurs fois près de la jouissance, mais sans l’y laisser y accéder. Puis Elle le réenfermait pour plusieurs jours.

Ce soir, Elle s’était habillée pour l’occasion : mini noire très très courte, escarpins et un cache-cœur en dentelle.

À la voir vêtue ainsi, il allait faire tout ce qu’Elle voulait et Elle se régalait d’avance de le voir frustré et suppliant.

En l’attendant, Elle se connecta sur Internet pour voir ses messages. Elle vit que Harry était connecté aussi et Elle le contacta : il avait pris une journée de congé pour se faire faire un tatouage et Elle voulait savoir comment ça s’était passé, car Elle envisageait de s’en faire faire un au creux des reins.

  • « Allume ta Web Cam, je vais te le montrer »

Harry était torse nu, avec juste un pantalon de jogging qu’il descendit un peu pour lui montrer son tribal récent qu’il avait fait faire près du nombril. Marie admira le dessin, mais Elle fut troublée de constater que son copain était plutôt bien baraqué. Oubliant sa propre tenue et la caméra, Elle se leva pour aller chercher ses cigarettes. À son retour Elle vit son copain bouche bée !

  • « La vache, tu es vachement bandante ! », s’exclama-t-il.

Confuse, Marie tenta de plaisanter pour cacher son embarras :

  • « Montre-moi la preuve » dit Elle, « chiche »

Il se leva devant la webcam, et Elle put constater que son jogging était tendu sur une érection puissante.

  • « Tu vois : quand je dis que tu es bandante, je ne plaisante pas. Tu veux être sympa et me remontrer comment tu es habillée ? »

Marie hésita. D’ordinaire, Elle était plutôt pudique, sauf avec son Homme. Mais là, Elle était un peu excitée à voir cette érection qu’elle avait provoquée. Elle se leva donc, et tourna sur elle même, sure de sa beauté.

  • « J’adore. Tu as de super jambes dis donc. Ça te va super bien la mini. La vache, je bande comme un vrai bouc ! ça fait 3 mois que je suis célibataire et en manque de nana. Tu ne voudrais pas me montrer tes seins ? », rigola-t-il ?

Marie ne se démonta pas et répliqua sur le même ton :

  • « OK si tu me montres ta bite »
  • « Chiche ! »

Il descendit son jogging et Elle pu constater de visu : sa bite en érection était agitée de soubresauts et presque verticale tellement elle était tendue.

Marie devint toute rouge : Elle avait dit cela pour plaisanter et ne s’était pas attendue à ce qu’il lui montre réellement. Il devait être plutôt exhibitionniste sur les bords. Elle du s’avouer que Harry pouvait à juste titre être fier de son sexe manifestement très puissant et en plus d’une taille conséquente.

Marie se sentit devenir humide, et Elle se rendit compte qu’Elle aurait aimé sentir un tel membre en Elle.

  • « Alors à ton tour : tu me montres tes seins ? »

Marie fit alors quelque chose qu’Elle n’aurait jamais imaginé, Elle se leva et dénoua lentement un des pans de son cache-cœur, exhibant brièvement son sein droit devant la caméra.

  • « Superbe ! Magnifique. Je ne te savais pas si jolie ! », complimenta Harry. « Je crois que je vais m’endormir en pensant à toi ce soir, surtout que j’ai enregistré la séquence et que je compte bien me la repasser ».

Marie fut troublée à l’idée que Harry allait se masturber en pensant à Elle. Elle était carrément trempée d’excitation et rouge de confusion.

  • « Je dois déconnecter », dit-Elle en tentant de cacher son embarras.

Harry s’inquiéta :

  • « Je ne t’ai pas choquée ? Tu as l’air bizarre. »
  • « Non, c’est seulement que je ne m’attendais pas du tout à cela, je te laisse à bientôt. »

2 Commentaires