Savoir faire dur­er le plaisir

Cer­taines femmes appré­cient réelle­ment la sodomie et les plus chanceuse sont capa­ble d’avoir un orgasme anal.

Tan­dis qu’il sodomise sa douce et ten­dre en béné­fi­ciant de la douce sen­sa­tion de son anus qui enserre déli­cieuse­ment sa queue, il pour­rait égoïste­ment prof­iter du moment pour jouir dans son fonde­ment.

Au lieu de ça, il trou­ve le courage de se retir­er et de ruin­er trois de suite son orgasme sur les fess­es de sa copine, lui lais­sant la pos­si­bil­ité de con­tin­uer à la pénétr­er, en lui lais­sant appré­ciée le plaisir procuré par la sodomie et lui faire attein­dre le graal de l’orgasme anal.